Annelise Heurtier – Le complexe du papillon – Casterman – dès 12 ans -( une adolescente et l’anorexie )

IMG

 » Pendant le petit déjeuner, mes parents écoutent toujours la même station de radio. Et ce matin, entre la rentrée des classes, la menace terroriste et les mégapromos sur le jambon, c’est encore plus démoralisant que d’habitude ( en  tous cas lorsqu’on s’appelle  Mathilde Fournier, que l’on a quatorze ans et que l’on aurait vraiment envie d’entendre autre chose … )

Aujourd’hui est un matin de  » première fois « . Première rentrée, premier Noël, premier anniversaire … Je sais bien qu’il en faudra encore beaucoup d’autres avant que tout ne reprenne comme avant.

Je n’ai pas envie de penser à tout ça. C’est d’évasion dont j’ai besoin. Il faut que je sorte d’ici, maintenant …

C’est Ama qui m’a donné le goût de la course à pied. Ama, c’est ainsi que mon cousin Victor et moi appelions notre grand-mère « …

Mathilde a une meilleure amie, Louison, et ensemble, elles affrontent   » la première rentrée  » sans Ama, la grand-mère morte trop tôt récemment, qui manque tellement à Mathilde.  Ama emmenait le cousin Victor et elle dans de grandes courses à travers bois, la nuit. Ama était féérique.

A cette rentrée, elle constate que Jim ne s’intéresse pas à elle, pas encore, que Cézanne s’est métamorphosée pendant l’été et est devenue une jolie jeune fille toute mince, une véritable  » it-girl  » ravissante.

Mathilde et Louison ont leur style. Louison vit très heureuse, et Mathilde, en temps normal, également. Mais depuis la mort d’Ama, rien ne va plus. Ses parents travaillent beaucoup  ensemble, et ont leurs préoccupations. Certes elle a sa passion, la course à pied, et elle veut remporter des compétitions. L’essayage d’une robe pour le mariage de la soeur de Louison est un révélateur : la robe choisie  ne lui va pas car  elle est trop sportive,  pas assez mince. Et désormais, son but, c’est de devenir aussi fine que Cézanne.

Elle réfléchit qu’elle ne peut agir sur ses chagrins, mais au moins sur son apparence. Donc, elle sera mince, le plus possible. La chrysalide doit devenir papillon, pour que la robe lui aille ! Pour que sa vie change.

Peu à peu, elle restreint sa nourriture. A table, elle donne sa part au chien Lascaux. Elle utilise des ruses afin d’éviter les repas, emporte son petit – déjeuner grâce à un bento et le donne à un petit garçon dans l’autobus scolaire …  elle  résiste de plus en plus facilement quand Louison dévore un pain au chocolat devant elle … Elle trompe même le médecin alerté  par sa mère.

Certes, elle perd  du poids, et aussi des forces … elle se met à consulter Internet,    » le thigh gap », etc,  certains sites. Louison s’inquiète, la met en garde. Et un jour de compétition, après avoir dû manger une barre au chocolat, Mathilde  a un malaise au point de  tomber de faiblesse  par hypoglycémie dans les vestiaires du stade, et elle  se blesse.

Cette fois, sa mère a compris et elle réalise que sa fille est prise dans un engrenage, celui de l’anorexie.

Mère et fille se rapprochent, et tout se termine bien pour Mathilde, juste à temps !

Sur ce thème fort, Annelise Heurtier, en donnant  la parole à une adolescente, a construit une belle histoire telle que peuvent encore en vivre des jeunes – et moins  jeunes filles principalement. Elle ne porte aucun jugement moral, mais sait mettre en valeur le rôle de l’entourage, des amis aussi qui doivent rester vigilants. Dans le roman, Louison  refuse de voir son amie se détruire sous ses yeux, et se confie à la mère de Mathilde.

Style parlé fluide, simple, lumineux. L’ambiance y est. ( A regretter toutefois le  » je m’en rappelle  » de la page 140 ! ). Annelise Heurtier  joue avec grâce du thème du  » papillon « .

Très belle couverture de  Djhor Guedra.

Annelise Heurtier, toute jeune romancière pour la jeunesse, connait déjà de beaux succès, dont Sweet Sixteen, Là où naissent les nuages, Refuges. Elle sait explorer des sujets difficiles et les rendre accessibles aux adolescents.

Annelise Heurtier – Le complexe du papillon – Illustration de Djhor Guedra – Roman – Casterman – Format 15 x 21 cm – 192 pages – 12 Euros – ( Dès 12  ans )

IMG_0001

Tous droits réservés, etc – copyright

 

4 réflexions sur “Annelise Heurtier – Le complexe du papillon – Casterman – dès 12 ans -( une adolescente et l’anorexie )

    • Merci Elisa pour ton commentaire utile – C’est un bon livre en effet – il met l’accent sur le rôle des amies, car dans le roman, les parents ne se rendent pas compte assez vite. Ils ont leurs préoccupations et leur travail, ce qui peut arriver dans la vie – Bonne soirée, chère Elisa.

      • Et leurs peurs de parents qui veulent que rien ne cloche dans la vie des enfants, des peurs qui génèrent les œillères. Bonne soirée chère France 🙂

    • Une de mes camarades de classe a voulu une transformation comme celle qui est décrite. Elle est revenue après les vacances d’été toute filiforme, mangeant des pommes, et marchant le plus possible … Pas de maman, elle était la maîtresse de maison avec son père et son petit frère. Finalement, cela s’est stabilisé après un passage à l’infirmerie, tout de même.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s