C’est dimanche : voici la revue de presse des bonnes nouvelles catholiques de toutes sortes – en souhaitant la Paix

A l’intention des nouvelles/nouveaux que je remercie : mon blog est éclectique en semaine, catholique le dimanche !

ET VOICI MA PREMIERE INFORMATION   EN TOUT PREMIER PLAN :

je relaie la demande des Soeurs Dominicaines de Paray le Monial qui ont besoin de 30 000 Euros ( sur les 200 000 euros ) pour leurs travaux urgents   de réfection de toiture, étanchéité,  maçonnerie.

C’est en Bourgogne – et  les dons peuvent être fiscalement déductibles selon l’usage si vous en faites la demande.

Voici le beau pélerinage pour  la jeunesse tout particulièrement, de NOTRE DAME DE  LA PEINIERE :

Vous souvenez-vous de l’église Sainte-Thérèse de Rennes,  dont le clocher a brûlé la dernière nuit de juillet – mais ses mosaïques Odorico qui en font un joyau ont été préservées. Les réparations principales ont été activées, et l’église  accueillera les fidèles pour les messes du dimanche 30 septembre prochain. Vraie bonne nouvelle !

Messe des parachutistes dont le Saint Patron est l’Archange Saint-Michel :

Les laïcards intolérants et procéduriers de la région de Dinan ont voulu faire déplacer la belle statue de Notre-Dame des Granitiers ( offerte  par les Granitiers bretons – commune de Brusvily ) et la statue de Saint Jean Paul II à Ploërmel,  provoquant un scandale  qui ne leur est pas favorable. Elles ont été déplacées, certes, mais sont mieux visibles !!

Voici la réponse souriante et active des paroissiens : il y avait un calvaire avec deux croix en bordure de chemin comme il y en a tant en Bretagne.

Les paroissiens se sont activés, ont consolidé la Croix principale et en ont ajouté une – pour un  magnifique Calvaire de trois Croix.  Quand tout sera terminé, il sera  joliment fleuri ! Bravo !

Et voici des livres :

Sébastien LAPAQUE  connait très bien Georges BERNANOS, le BRESIL – et tous ses livres sont passionnants – une belle érudition

Voici  aussi le reliquaire ( volé mais retrouvé ) d’Anne de Bretagne qui a rejoint le musée  Dobrée  de Nantes …  il y a longtemps que le coeur lui-même de la Duchesse Anne a hélas disparu.

Elle souhaitait que son coeur restât en Bretagne – mais à mon avis, la place du reliquaire n’est pas dans un musée- il devrait se trouver dans une église ou une cathédrale – il y en a tant à Nantes

 

Merci OF – DOF – le Petit Bleu des Côtes du Nord –  Figaro Magazine – tous leurs droits réservés, etc – copyright

Humour – et actualité

Ils en étaient aux bisous – voilà une nouvelle séparation … le  » garde du corps « , M. Hulot, M. Collomb ( ministre de l’Intérieur qui versait une larmichette d’émotion quand son cher Macron a été élu  !

 » Ce sont amis que vent emporte …  les emporta   » ( Rutebeuf )

Merci Le Parisien Aujourd’hui- OF – Le Monde – tous leurs droits réservés, etc – copyright

 

Une plante qui sera belle et parfumée : la force de la vie !

Merci pour tous vos appuis -elles ont été encore plus malingres mais actuellement elles poussent !
amitiés

lepapillondeslivrescerclerenevigo

IMG_0001C’était une belle haie, formée d’arbustes au feuillage persistant, vert d’un côté,  plutôt gris  et velouté au verso. Ils donnent de toutes petites fleurs blanches à la sortie de l’hiver, extrêmement parfumées.

Ainsi que vous voyez, il ne reste plus qu’un talus, car les arbustes ont été arrachés  en pleine floraison – un abus  que les gens de la municipalité de Saint-Malo avaient déjà commis en février  2014, quand ils ont détruit deux mimosas également en pleine floraison, et un grand eucalyptus !

A la place  des arbustes, ont été plantés des tamaris, dont vous voyez les tiges grêles,  puisqu’il faut attendre le plein été – et certainement plusieurs étés, pour qu’ils fleurissent en rose.

Mais  … les arbustes-parfumés-dont-je-ne-connais-pas-le-nom … ont repoussé !  Vous voyez les nouveaux plants – et ils grandissent presque à vue d’oeil.

Pourvu qu’on les laisse s’épanouir.

A l’emplacement des mimosas, avaient aussi jailli des  »…

View original post 23 mots de plus

Petites plantes deviendront grandes … si les jardiniers de la ville les laissent s’ épanouir !

Les voilà au milieu des mauvaises herbes, sur un talus.

Quand on les laisse pousser, elles sont très agréables avec leurs jolies feuilles vertes d’un côté, gris velouté de l’autre. Et  elles donnent de petites fleurs blanches très parfumées à la sortie de l’hiver.

Elles sont solides, car voilà  3 fois au moins que les jardiniers de la Ville  les enlèvent en même temps que les mauvaises herbes.

Je crois que je vais m’y  mettre et désherber … avant !

( Photo France FOUGERE – tous mes droits réservés, etc – copyright )