Bernard de Fallois – Introduction à La Recherche du Temps perdu – Editions de Fallois – ( suivie par : Maximes et pensées de Marcel Proust )

 

L’oeuvre de Bernard de Fallois est publiée, livre après livre, par les éditions qui portent son nom, et le perpétuent.

Voici la présentation de son brillant essai, d’une lecture si accessible. C’est ce que Bernard  de  Fallois a voulu :

 » Bernard de Fallois,   » le proustien capital  » pour reprendre les termes employés par la savante revue Genesis,  a rédigé ces textes qu’on va lire pour l’édition qu’il avait établie en1988-199 à l’intention du  Club France-Loisirs. C’était déjà à son initiative qu’ A la recherche du temps perdu était entrée dans le Livre de Poche au milieu des années soixante ( <Livre de Poche qu’il a fondé ).

Quelque vingt ans plus tard la mode était aux éditions copieusement annotées. Il lui parut plus conforme à l’esprit de l’auteur, qui souhaitait que son livre soit vendu  » dans les gares « , de s’en tenir au texte seul, accompagné de préfaces et de courtes synthèses accessibles à tous les lecteurs.

–  » J’ai un faible pour l’édition de la Recherche que j’ai faite à France-Loisirs, précisément parce quelle ne comporte pas de notes. »

En voici les premières lignes :

 » La vie de Proust est l’histoire d’une vocation précoce. Son oeuvre est l’histoire d’une vocation tardive. Ce léger coup de pouce à la réalité,  cette transposition biographique, ce trompe-l’oeil romanesque  ont permis à Proust de regrouper en un seul livre toutes ses expériences et lui ont fourni l’intrigue de son roman « .

Tous droits réservés, etc -copyright

Le jour où le prix Goncourt fut décerné à Marcel Proust pour ‘ » A l’ombre des jeunes filles en fleurs  » en 1919 …

… deuxième tome de  » A la recherche du temps perdu « , alors que la préférence allait au livre du jeune Roland Dorgelès  » Les Croix de Bois « . On était tout de même en 1919 !

C’est également le premier  » prix Goncourt  » des éditions Gallimard. On sait maintenant que Marcel Proust a mené une campagne intense pour obtenir le prix, des salons du Ritz à ceux du Boulevard Saint-Germain ou Saint-Augustin.

En ce 2ème Dimanche de l’Avent, je souhaite à tout le monde la Paix et l’Espérance – et voici les bonnes nouvelles catholiques -de saison aussi, patrimoine, chants de Noël, activités scolaires, et …

Je renouvelle mes remerciements pour les nouveaux commentaires et les nouveaux abonnements – ainsi que les autres, tellement enrichissants. Donc, selon ce qui devient un usage, je précise que : MON  BLOG  EST  ECLECTIQUE  EN  SEMAINE, CATHOLIQUE  LE  DIMANCHE  ! sans prosélytisme,  mais contre la désinformation.

-La belle statue de la Vierge de Saint-Suliac, protectrice des navigateurs, des pêcheurs, avait été renversée par la tempête : la voici remise rapidement en place :

– Diverses activités montrant une foi vivante, intégrée au quotidien :

– Les pompiers fêtent la Sainte-Barbe, leur patronne – et merci à elles, eux !

 

–  – Activités des établissements scolaires privés :

Patrimoine : nouvelles de Notre-Dame de Paris :

– Patrimoine embelli, sauvegardé :

– Musique ! et tout d’abord la chorale en l’Eglise Saint Léonard de Fougères, très renommée :

-Un témoignage, la styliste Agnès B.:

– J’allais oublier les parfums des Frères hospitaliers de Saint Jean de Dieu  – pour une bonne cause :

Merci OF – DOF – PM – Figaro Magazine – tous leurs droits réservés, etc – copyright

Album Pop-up pour Noël à réaliser soi-même – par Elizabeth Golding et Anton Poitier – Père Castor – ( dès 7 ans et pour tout le monde )

La surprise est que ces pop-ups très gais sont à réaliser soi-même. Et c’est facile !  Il convient de prendre un peu de temps pour les différentes étapes : car on colorie  les planches, on les détache  –  puis on les monte  en les pliant et en les collant sur les doubles pages.

Voici les huit planches prêtes et elles sont spectaculaires :

On peut aussi les envoyer dans de grandes enveloppes en cartes de voeux – faites soi-même  » home-made  » avec du coeur en plus.

Vraiment pas cher du tout : 7 50 euros

Elizabeth Golding et Anton Poitier – Illustrations de Luisa Paganelli –  Pop-up Noël  à8 planches à monter – 7, 50 Euros –  réaliser toi-même – Editions du Père Castor – Album format broché  19 x 25 cm- avec 8 planches -7, 50 Euros – ( Dès 7 ans )

( Tous droits réservés, etc – copyright )

Notre coutume familiale pour Noël : les pains d’épices de Dijon – voici un aperçu de la présentation cette année

Cette coutume vient de mes années d’étudiante à Dijon, capitale gastronomique de la Bourgogne.  Même le restaurant universitaire était gastronomique à sa façon !

J’y ai découvert le pain d’épices Mulot et Petitjean, leur beau magasin en centre-ville- pains d’épices sans farine de seigle – les spécialités au cassis, la moutarde aux multiples saveurs…

Donc, pendant la période de Noël, le pain d’épices du petit déjeuner se savoure en tranches, avec de la confiture de poires à la cannelle, par exemple, ou à l’orange, etc.

( Je précise que cet article est absolument désintéressé ! )

La fabrique de pain d’épices se visite, et c’est un autre Palais de Dame Tartine !