» Touchez pas au grisbi  » – film de Jacques Becker,  » film-culte  » avec des interprètes majeurs, dont Jean Gabin, et la musique de Jean Wiener – témoignage de sa petite-fille Patricia

A gauche, c’est  » Josy   la gagneuse « , danseuse dans un cabaret : Jeanne Moreau – à droite, Jean Gabin, toujours séducteur !

Patricia m’avait offert l’autobiographie de son célèbre grand-père,  Jean Wiener  ( qui l’a élevée ), Allegro Appassionato  ( Belfond ) avec son dessin à elle !

Il est  le brillant compositeur de la musique du film … une merveille, tout  lui !

Article de France FOUGERE,  1990  – tous mes droits réservés, etc – copyright

Le type  ( the guy ) d’Ouest-France ne cite pas même Jean Wiener …  la culture se perd, décidément.

Il veut écrire façon   » milieu  » … et  » Tontons flingueurs  » !

 

 

Nathalie Minne- Les petits biscornus ( et la lune ) – Les Albums Casterman – ( dès 3-5 ans )

 

Qui sont les petits biscornus ? des  gentils lutins timides, qui dorment chacun sur une feuille d’arbre ( c’est dire si  ils sont minuscules ), jouent toute la journée, et rentrent le soir  à pas menus, sous  la lueur des étoiles, car ils ne voient pas  durant la nuit.

Un jour, dans une  allée du bois, ils aperçoivent une grande valise, et à l’intérieur ils trouvent une sorte de grande ombre douce,  en forme de croissant, qu’ils s’amusent à se lancer … et voilà que la forme blanche leur échappe …   s’envole comme un ballon de forme curieuse vers le ciel, où elle reste, entourée d’étoiles.

C’est ainsi que Madame la Lune  illumine le ciel  et les promenades des petits biscornus !

Nathalie Minne – Texte et illustrations  –  Les  petits biscornus  – Les Albums Casterman  – Grand format cartonné  –  32 x 38 cm -32 pages – 16,90 Euros- ( Dès 3-5 ans )

Sous toutes réserves

Les crèches s’installent pour Noël 2017 : Saint-Suliac, la tradition de la crèche vivante, Saint-Briac avec du nouveau puisque nous allons voir la fresque réalisée par Emile Bernard, quelle belle histoire !

Emile Bernard, qui fut véritablement à l’origine de l’Ecole de Pont-Aven, a séjourné plusieurs fois à Saint-Briac. Une plaque du souvenir a été apposée sur la maison  où il a habité. On savait qu’il y avait peint une fresque, qui avait été détruite. Mais … voici la belle histoire :