Le Roi Louis XVI et l’explorateur M. de la Pérouse – le détroit de La Pérouse au Cap Soya, Nord du Japon et le monument à sa mémoire

Le 21 janvier 1793, le Roi Louis XVI fit ses adieux à sa famille, après avoir rédigé son testament, et, en martyr,  il fut guillotiné sur la Place de la Concorde. Bientôt la Reine Marie-Antoinette, Madame Elisabeth, et même M. de Malesherbes qui avait choisi d’être son défenseur  ( en sachant qu’il irait lui aussi vers la mort ), devinrent eux  aussi, martyrs, parmi tant d’autres

Beaucoup de messes sont dites à leur mémoire, particulièrement aujourd’hui.

Le Roi Louis XVI fut un grand roi – par la taille aussi ! -bon, intelligent, et il s’intéressait, comme beaucoup à cette époque, aux choses de la science.

Près de l’échafaud, il demanda :   » A-t-on des nouvelles de Monsieur de La Pérouse ?  »

C’est  qu’il  avait remarqué les qualités et la carrière de M. de  la Pérouse,  grand navigateur, mais aussi chef respecté par marins et soldats, capable de compassion, et très courageux. M. de La Pérouse participa notamment  à la guerre d’Indépendance des  Etats-Unis. Le Roi lui confia la plus grande expédition maritime de tous les temps, à la suite de James Cook, avec deux magnifiques frégates, l’Astrolabe  et la Boussole,  sur lesquelles embarquèrent de  nombreux savants.

Cette vidéo montre le trajet immense réalisé par l’expédition lancée en 1785-1786…  M. de La Pérouse faisait parvenir  des messages et un jour, ce fut le silence. D’où la question du Roi.

Il existe de par le monde, de nombreux monuments à sa mémoire.

M. de La Pérouse fut le premier  à franchir le détroit important qui relie l’extrême  Nord du Japon, Hokkaïdo, Cap Soya, à la Russie, et d’ailleurs son nom a été donné à ce détroit.

J’ai la chance  d’entretenir une longue amitié  avec un couple japonais, qui voyage beaucoup.  Voici leurs photographies, prises sur place, au Cap Soya, voici le monument élevé au Japon en hommage à M. de La Pérouse et à ses compagnons.

Vers 1980, on a retrouvé des épaves des deux frégates qui se sont échouées. Et ceci est une autre histoire.

Photographies – exceptionnelles !  – de Junko et Taka – Merci à eux –  reproduction interdite, merci ! tous leurs droits réservés, copyright

C’est dimanche – voici les bonnes nouvelles catholiques où il est beaucoup question de Paradis

Merci pour les  nouvelles visites, nouveaux abonnements- et autant de fenêtres ouvertes  – avec tant de gentillesse !  Je préviens, selon mon  habitude, que, contre la désinformation, le pessimisme,  

                               MON  BLOG EST ECLECTIQUE EN SEMAINE,  CATHOLIQUE LE DIMANCHE !

– Toute la semaine, jusqu’à ce dimanche 19 janvier, fêtes et célébrations pour l’anniversaire de l’apparition de la Sainte Vierge aux enfants de la grange à Pontmain, Mayenne.

C’était le 17 janvier 1871, les Prussiens étaient très proches du village, et les habitants vivaient dans la crainte, d’autant que beaucoup de fils, de maris étaient engagés dans la guerre. Mais le message de Pontmain fut entendu,  les prières exaucées. Les prussiens furent arrêtés par une force mystérieuse – et tous les soldats revinrent indemnes.

Le village a gardé sa sérénité, et les pélerins viennent tout au long de l’année, toujours émerveillés – les non croyants aussi – par la beauté, la luminosité apaisante  de la Basilique. Vers1987, la Basilique a nécessité des travaux et très rapidement, les fonds ont été rassemblés. On aime Pontmain !

– Messes  pour la mémoire du Roi Louis XVI et des victimes de la révolution ( une seule est annoncée dans le  » Carnet  » du Figaro, mais il y en a plusieurs … et l’annonce coûte cher )

– La beauté de la messe – lettre émouvante d’une lectrice à Ouest-France :

– Messe d’au revoir à une dame bigoudène, en breton, français, latin, et encore plus près du Paradis :

Etablissements scolaires et leurs activités variées :

 

– Patrimoine religieux

Mieux qu’un GPS, le clocher d’une église sert de repère quand on cherche  l’entrée d’une ville :

-L’historien catholique Jean Delumeau a trouvé le chemin du Paradis auquel il croyait fort :

Et aussi :

Le cher Pape émérite Benoit XVI et le Cardinal  Robert Sarah ( qu’il soit notre Pape ! ) sont en pleine forme pour tenir bon à propos du célibat des prêtres …Leur livre commun est en tête des ventes chez Amazon

j’apprends aussi  que Madame Viviane Lambert, mère si éprouvée de Vincent, prie pour sanchez, qui l’a mis  à mort de la façon la plus cruelle. Il existe une prière à la Sainte Vierge qui dit :  » changez le coeur des méchants « . Espérons.

Merci OF – DOF – PM – tous leurs droits réservés, etc – copyright

Guide secret de Dinan ( Bretagne ) – par Charles Montécot – Editions Ouest-France

Un beau petit livre  guide présenté  » à l’ancienne « -d’un format presque de poche, qui permet une visite originale et complète de cette jolie cité.

Ne pas confondre avec  : Dinant en Belgique – même si un beau timbre a réuni des images des deux villes.

Actuellement, c’est le bon moment  pour parcourir les rues pavées, aller à l’aventure – car  ce n’est pas la pleine saison touristique. Les arbres dépouillés dévoilent les détails des architectures. On peut flâner…  regarder les vitrines qui proposent de jolies choses, se reposer en terrasse.

Cité de Bertrand Duguesclin, de Beaumanoir, d’Auguste Pavie, elle enseigne l’Histoire, avec de multiples anecdotes.

Voici la riche table des matières :  CLIQUER POUR AGRANDIR

Depuis ses hauteurs, ses jardins secrets, on découvre des panoramas admirables sur la campagne, le viaduc, la Rance. Et une  » quatre voies  » facilite son accès.

 

Charles Montécot –  Guide secret de Dinan – Relié -Editions Ouest- France -145 pages – Novembre 2019 – 14 Euros

( Tous droits réservés, etc – copyright )