C’est le 4ème dimanche de Carême – en souhaitant la paix pour tout le monde – Les bonnes nouvelles catholiques

Avec pensées, prières pour les victimes du mal – Aujourd’hui est célébré l’Evangile où Dieu redonne la vue à un aveugle de naissance. Il faut continuer à espérer en la lumière contre les ténèbres.

Pour les nouveaux visiteurs et abonnés, que je remercie  de tout coeur, bienvenue  : mon blog est éclectique en semaine,  catholique le dimanche !

Le pardon, il faut le demander … ( m’a dit un prêtre )

Toujours à Dinan :

( Valeurs actuelles – 23 mars 2017 )

Charlotte Bousquet – Le jour où je suis partie – Roman ( Maroc ) – Flammarion jeunesse – ( dès 14 ans )

Pour le 8 mars, Journée internationale des droits des femmes, les femmes marocaines décident d’organiser une grande marche à Rabat. La narratrice, la jeune Tadir, décide de quitter le douar  où elle vit avec sa famille pour les rejoindre.

Elle sait que les violences diverses que subissent trop de femmes ne sont pas que des faits-divers qu’on raconte. Elle a dans son coeur son amie Illi, qui après avoir été violée alors qu’elle était isolée en dehors de chez elle, où elle s’occupait d’un déchargement, a dû épouser son agresseur,   » car c’est ce qui se fait « . Mais Illi n’a pas supporté cette vie, et a préféré se pendre à un arbre. Et Tadir, qui sait que son père parle d’organiser son mariage, veut son indépendance, le respect de la femme qu’elle est. Elle a à ses côtés Damya, sa grand-tante, mariée très jeune elle aussi, qui s’est enfuie  après quelques mois de mariage. En travaillant chez des Français, elle a été encouragée à faire des études, à les continuer après leur départ. Revenue dans son village quand est mort  celui qui était tout de même son époux, elle a monté une coopérative agricole qui fonctionne très bien. Mais s’il faut attendre de passer par la case  » veuvage  » …

Un soir, Tadir, habillée en garçon, prend la route avec quelques provisions et un tapis donné par Damya. Elle pourra le vendre à la ville.

Tadir est prudente, courageuse, mais elle fait tout de même de mauvaises rencontres.  Heureusement, elle qui aime les animaux nourrit un chien errant qui s’attache à elle et un jour, la défend. Elle est aussi quelquefois aidée et  parvient à Rabat où elle et son chien vont au secours d’un  jeune Français agressé …

Tout au long de son périple, elle sent la présence d’Illi, et même des djinns, rêve … et continue.

Elle peut se joindre à la marche des femmes, et  sa vie est changée par le voyage, par les rencontres, l’ouverture sur d’autres, et  aussi … les blogs ! Surtout par sa détermination.

Une belle histoire, et pour le lecteur aussi, une fenêtre  ouverte sur des vies différentes. Les femmes fortes  sont bien analysées, dans le contexte social, et fort attachantes.

Charlotte Bousquet a vécu  au Maroc, qu’elle connait bien, et habite actuellement Paris. Elle est un auteur primée  ( Imaginales 2016 )

Charlotte Bousquet – Le jour où je suis partie – Roman- Flammarion Jeunesse – Format broché 14 x 21  cm – 240 pages – 13 Euros – ( Dès 13 ans et pour tous )

Tous droits réservés, etc – copyright

Un peu d’humour

A partir d’un article publié dans  Madame Figaro.fr, sur Madame Brigitte Trogneux, épouse de M. Macron, j’ai eu la curiosité de regarder le site des chocolats Trogneux … il y a une spécialité nommée  » trognella  » ( à base d’huile de palme  et graisses hydrogénées … ) – et autres bonnes choses, des spécialités du Nord.

Pensées, prières, compassion pour les victimes de  » Westminster terror attack « , leurs familles – et colère … contre les lâches qui frappent des innocents

Voici l’article que « Ouest-France », quotidien de l’Ouest en Bretagne, consacre aux lycéens de Seconde générale du lycée Saint Joseph de Concarneau qui étaient ( 92 ou 93 ? ) en voyage scolaire à Londres comme chaque année. Thomas, Victor et Yann ont été blessés sur le Westminster Bridge, dont deux très lourdement. Leurs familles sont maintenant  près d’eux à l’hôpital  Saint-Thomas.

Trois innocents ont été lâchement assassinés :  Aysha Frede, 43 ans,  mère de deux enfants, professeur d’espagnol

Keith Palmer, 48 ans, marié, père de famille, poignardé alors que, policier en service, il assurait la sécurité du Wesminster Parliament. ( Un témoin bouleversé  a vu le couteau pénétrer ) …

Kurt Cochran , Américain, qui fêtait son  25 ème anniversaire de mariage avec sa femme, Melissa, elle grièvement blessée.

  •  hélas, un monsieur de 75 ans est mort de ses blessures le lendemain de l’attentat.

Là où je me trouve, il est possible de suivre très bien la BBC.  Tout est extrêmement  » décent « , digne, efficace,  énergique, avec le minimum de commentaires et de débats ( je n’en ai vu qu’un, très court ). Mais on donne  la parole aux témoins directs, évidemment bouleversés.

On a pu apercevoir le présumé attaquant allongé sur une civière, avec une longue barbe ( et un petit ventre ), recevant immédiatement des soins.

Bien sûr que nous courons des risques dans la vie, y compris quand nous pouvons être renversés par des  cyclistes roulant sur des trottoirs, ou des voitures, des deux roues,  ne respectant pas les passages piétons protégés. C’est ainsi que Me René Vigo avait été grièvement blessé,  avec fracture crânienne, intervention. Il a survécu trois ans en continuant à travailler intensément comme toujours. Un autre ami est mort de cette façon, après six mois de souffrances à l’hôpital.

Conseil pratique, si je peux me permettre : porter des chaussures avec lesquelles il est facile de  courir.

Prenez bien soin de vous

Amitiés – france