Paillette et Lilicorne à la plage – Tome 5 – Editions Casterman ( dès 3-5 ans )

Paillette et Lilicorne sont amies pour la vie – et pour les vacances aussi.

 

Les voici à la plage : laquelle des deux fera le plus beau château de sable ? Lilicorne, toujours soigneuse et attentive ! Et Paillette a une très curieuse  réaction, car elle démolit le beau château en le piétinant, pendant que son amie est partie. Elle dit à Lilicorne que c’est une mouette qui a causé tous les dégâts, ajoutant le mensonge à sa méchanceté.

Mais  le fond est bon, elle regrette, et elle explique  à Lilicorne ce qui s’est vraiment passé. Pour se faire pardonner de la mouette, elle lui apporte les matériaux qui  feront un beau nid.

La jolie histoire continue …  » Paillette reconnait ses erreurs, c’est qu’elle a du coeur « .

Capucine Lewalle et Berengère Delaporte, Illustratrice  – Paillette et Lilicorne – A la plage – tome 5 – Editions Casterman – Relié format 19 x 19 cm –  32 pages – 6, 95 Euros ( dès 3 à 5 ans )

( Tous leurs droits réservés, etc – copyright )

Esmé Planchon – On habitera la forêt -Roman – Casterman- ( dès 13 ans et tout le monde ! )

La mère de Joyce, la jeune  narratrice, est comédienne, et parcourt la France et ses théâtres. Sa fille suit :

 » Alors, le théâtre a toujours été un lieu quotidien pour moi. Je crois que j’ai passé plus de temps dans des salles de théâtre que dans  des appartements. Au gré des rôles et des tournées, ma mère m’a bien  sûr emmenée avec elle. On a habité dans des appartements de passage et dans des hôtels. Souvent même, dans des théâtres. Evidemment, j’adore habiter dans un théâtre. Ma vie me semble plus dramatique, plus comique, plus plus. Comme une cuillère de plus dans ma tasse de plus. – » Joyce, tu ressembles à une petite souris qui habite dans le théâtre  » me dit ma mère  » -« .

Joyce a pu aller en classe partout. Mais, si elle aime une maman artiste, elle voudrait bien un peu de stabilité. A la fin  des cours, au lycée, personne ne lui dit :  » Bonnes vacances  » et c’est ce qu’elle souhaiterait entendre, même si  elle est de passage. Pourtant, pour les vacances de printemps, elle a de beaux projets, car elle est attendue chez sa grand-mère, à la campagne. Attendue, et bien plus, choyée, au centre de la maison si accueillante.

Et elle s’en va retrouver sa forêt.  Voilà une surprise : une silhouette en tailleur pantalon bleu nuit pailleté dans un arbre, et tout de suite,  elles font connaissance. Le lendemain, elle retourne voir la femme-oiseau, ce jour-là en rouge, dans l’arbre où elles sont si bien. Puis, passe une jeune fille qui dit des vers de Rimbaud : à trois, elles pourront défendre l’arbre-bibliothèque, et toute la forêt menacée de destruction. Elles vont donner un spectacle,  lancer leur  » Cabaret  des voitures et des oiseaux « . Les spectateurs affluent, comme autant de nouveaux amis.

Un conte poétique fort joli embelli d’images touchantes, et  qui pourrait être vrai.

 » Je suis montée à bord d’un bateau ivre dans une forêt, c’est pas mal quand même. La forêt était dans un poème et dans un conte de fées, et moi, je m’y suis complètement plongée. Je suis fière de nous « .

Son nom en évoque un autre : elle est la petite-fille du directeur de théâtre, comédien Roger Planchon.

Esmé Planchon –  On habitera la forêt – Roman – Casterman – 15 x 22 cm – 240 pages – 12, 90 Euros – ( Dès 13 ans… et tout le monde ! )

Tous droits réservés, etc – copyright

Emily Tetri – Camille contre les cauchemars – BD chez Casterman ( Dès 5 ans )

 

 

Camille, charmante petite tigresse, vit en  famille avec ses parents, et tout serait parfait s’il n’y avait pas ces horribles cauchemars, qui viennent la tourmenter chaque nuit. Pourtant, elle a  » Monstre », un gentil  personnage comme un elfe qui couche sous son lit, et veille afin d’éloigner les visions qui terrorisent Camille.

Tous les soirs, Camille part de table en emportant un petit repas supplémentaire, mais ses parents ne la croient pas quand elle leur explique qu’il est destiné à son ami de la nuit,  » Monstre « . Ils pensent simplement que Camille est en pleine croissance, d’où son appétit  et qu’elle a  un ami sorti de son imagination.

Emily Tetri donne  à voir ces monstres méchants qu’elle interprète en bleu sombre,  avec de grandes dents : ils feraient peur même en papier !

Les deux amis s’entendent donc fort bien, et la mini-tigresse peut s’endormir  paisiblement :   » Monstre  » veille. Sauf une nuit, où les cauchemars ont été particulièrement offensifs.

Et  » Monstre  » explique à son amie  comment les affronter…

Une bande dessinée très expressive, avec des oppositions de tonalités réussies, qui peut effectivement être utile pour surmonter la peur des cauchemars  gâchant le sommeil des petits enfants, et même des parents. Vous voyez au verso les trois protagonistes.

Emily Tetri, artiste américaine, travaille pour des films d’animation en tant que chargée  de création visuelle et peintre de décors.

Voici sa première bande dessinée, une réussite en tous points.

Emily Tetri – Camille contre les cauchemars – Bande dessinée – chez Casterman – Format reliée 18 x 22 cm – 64 pages – 12, 95 Euros – ( Dès 5 ans ).

( Tous droits réservés, etc – copyright )

 

 

Béatrice Rodriguez – La Philosophie Koala – Casterman – ( dès 5-10 ans et pour tout le monde ! )

Ce bel album tout tendre recèle des trésors de sagesse, et de philosophie pratique, avec une note d’humour léger bienvenue.

Les dessins remarquables de finesse et de douceur se présentent comme une sorte de bande dessinée, relatant les aventures de Koala dans son arbre tant aimé et de ses amis.

Koala vit dans son arbre, il l’aime, l’entoure ses pattes pour l’embrasser,  il écoute le chant des feuilles, il se sent rassuré, aimé en retour.

Son autre ami l’oiseau lui rend visite, et le taquine gentiment. Mais un jour, il arrive en pleurant car il s’est blessé et c’est l’occasion d’expliquer ce qu’est la compassion – etymologiquement :   » souffrir avec « . Leur ami le lézard leur donne des exemples.

Koala n’a jamais pensé que son arbre pouvait le quitter et c’est ce qui arrive car il se casse, usé par l’âge. Koala est tout désemparé : dans quel arbre pourrait-il penser désormais ? Il tente des essais, mais son arbre reste son ami irremplaçable. Il se cache avec son chagrin tout au fond d’un trou, pendant quelque temps :  » tout a une fin, tout a un commencement « .

Effectivement, son arbre ne renaîtra pas, et Koala ne souhaite pas voir les  » enfants  » de son arbre   ( on se demande pourquoi, tout de même ! ) mais son destin est de repartir pour trouver une autre  maison, un autre rêve … un rêve très beau.

Magnifique histoire  d’amitié qui donne à réfléchir, en beauté.

Béatrice  Rodriguez – La Philosophie Koala – Casterman- Album relié format  21 x 27 cm – 82 pages-  14,95 Euros – ( dès 5  – 10 ans )

( Tous droits réservés, etc – copyright)

La Grosse Noix – Un album malicieux et éducatif du Père Castor – ( Dès 4 ans )

Dominante rose pour ce bien joli album malicieux aux nombreuses illustrations expressives accompagnées de textes  très rythmés, parfois surprenants et toujours charmants.

Une grosse noix roule, roule, et le premier à l’attraper est le bel écureuil :   » Par ma queue rousse « , s’exclame-t-il, je vais l’ouvrir et la grignoter. Mais il n’y parvient pas. La noix roule, roule, jusqu’au terrier d’un lapin, qui assure pouvoir  la casser avec un bâton :  » Peste de peste !  » – dit-il.

C’est le tour du singe, mais  même avec un bâton, rien à faire, et la noix roule encore. Au tour du gros ours  … et la noix reste entière.  Chacun voudrait un petit morceau de la noix, ce qui ne fait pas du tout l’affaire de l’écureuil. De toutes façons, personne ne parvient à ouvrir  la noix qui roule toujours, jusqu’à une pie qui dit aux trois autres qu’ils sont mal élevés et ne savent pas s’y prendre. L’écureuil proteste, le lapin et le singe lui disent des mots pas gentils :   » ho, ho, t’es zinzin du cerveau  » … hi, hi, t’es ratatinée dans la tête ! « 

Mais la pie sait ce qu’elle fait : avec son fin bec, elle creuse un petit trou dans la coque,   » toc, toc, toc  « .

Il en sort un petit ver qui leur dit :   » Enfin quelqu’un de poli  !   » . Il explique qu’il vit là avec sa nombreuse famille et qu’il voudrait être tranquille.

Et voilà la morale du conte : on obtient davantage avec de bonnes manières !

La Grosse Noix  – Texte d’ Anne-Marie Chapouton – Illustrations de Crescence Bouvarel – Albums du Père Castor – N° 162 – Format à l’italienne  21 x 18 cm broché et coins arrondis – 32 pages – 5, 25 Euros – ( Dès  4 ans )

( Tous droits réservés, etc – copyright )

 

L’espace – un album  » Archidoc  » par Emmanuelle Cusset et Joël Corcia – Père Castor – ( dès 4 – 5 ans et pour tout le monde )

Un thème  passionnant, complexe, parce que toujours en évolution  : cet album bien illustré, aux textes clairs, donne des éléments de base pour s’initier aux mystères de l’espace, aux étapes de sa découverte, et à la vie des astronautes.

Leur redécouverte de la terre peut être éprouvante ;  ils disent avoir la sensation de peser comme un éléphant, et on doit les aider à marcher !

En fin de volume, les rubriques  » le sais-tu ?  » qui s’adresse aux enfants sous la forme de jeux éducatifs, suivies de la page destinée aux parents – mais on peut supposer que les enfants auront envie de la découvrir !

L’Espace – Textes  d’Emmanuelle Ousset – Illustrations de Joel Corcia – Père Castor – Album cartonné format  21 x 26 cm – 32 pages – 8 Euros -(  dès  4-5 ans )  – Collection  » Archi Doc )

( Tous droits réservés, etc – copyright )

 » Vive la galette !  » un joli album de circonstance – par Hélène Chetaud – Casterman – ( dès 2 ans et tout le monde )

Une nouvelle version de  » Roule Galette  » – On ne peut fuir son destin quand on est une galette de bonne allure, tentante !

Elle roule pour échapper à deux gourmands, la petite galette, et elle rencontre sur son chemin un bonbon perdu échappé de son paquet, une tablette de chocolat… qui l’accompagnent sans hésiter,  jusqu’à ce qu’ils croisent le chemin d’enfants gourmands. Et c’est l’heure du goûter ! Mais ils se sont bien amusés.

Des illustrations charmantes et des comptines pour un bel album dans une collection qui compte de nombreux titres :

Hélène Chetaud – Vive la galette ! – Album Casterman – Format à l’italienne cartonné – et les pages cartonnées aussi – donc solides  16 x 27 cm – 22 Pages – 9, 95 Euros – ( dès 2 ans )

( Tous droits réservés, etc – copyright )