Une nouvelle collection pour les apprentis lecteurs – et enfants dyslexiques – Le Club des Dys – Un cadeau pour Lou- Les lunettes de Benoît – Castor Poche – ( dès 7 ans )

Lou, Léon et Benoît forment le Club des Dys.  Leurs aventures sont racontées de façon très agréable, avec des illustrations vives  d’Ewen Blain, une typographie adaptée, EasyReading ( Copyright), préconisée par les spécialistes.  Pour un repérage immédiat des paroles, les dialogues se lisent en italiques. De même, les titres des chapitres sont bien clairs,  les textes aérés.

Bien plus, chaque volume est consacré à une aventure qui peut concerner  tous les jeunes lecteurs. Afin d’aider les enfants dyslexiques, il existe une entrée par son étudié, pour chaque  histoire, et elle est  identifiée avec une couleur qui permet de mieux comprendre et suivre.

Des petits jeux sont ajoutés à la fin de chaque volume,  ainsi que sous les rabats, avec  un  » dico-mots « .

La collection est réalisée sous la direction neuroscientifique de Marie-Pierre Bidal, psychologue clinicienne et présidente de l’association « potentialys . »

L’auteur, Nadine Brun-Cosme a une grande expérience de la littérature pour la jeunesse et est publiée depuis une trentaine d’années. Elle anime depuis longtemps aussi des temps et des ateliers d’écriture auprès d’adultes et et d’enfants.

Voici les présentations et résumé de chaque histoire :

 

Le Club des DYS – par Nadine Brun-Cosme – Illustrations d’Ewen Blain – Les deux premiers volumes de la collection  : Les lunettes de Benoît – Le cadeau pour Lou- Chaque volume format 15 x 20 cm – broché avec rabats –  48 pages – 8 Euros – ( Dès 7 ans )

( Tous droits réservés, et – copyright )

 

Emmanuel Trédez et Amandine Piu – Couleur Colère – Père Castor – ( dès 4 ans – utile pour les parents ! )

Les illustrations  sont aussi jolies et amusantes que … un peu terrifiantes.  Comment une aussi mignonne petite fille peut-elle se mettre dans des colères pareilles, au point de tout casser dans sa chambre ?

Au départ, elle ne veut pas de légumes verts,  puis ses yeux lancent des éclairs, deviennent noirs de colère, et son visage est rouge comme un homard. Les parents parviennent à la calmer, jusqu’à la prochaine fois.

Un bel  album plein d’idées pour rassurer – et amuser – parents et enfants – car l’enfant peut se voir dans une glace et ressembler à la fillette des dessins : la honte !

Comment gérer les émotions des enfants – et des parents ?

Des comptines à chaque page qui, répétées, peuvent amuser et calmer ? Cela vaut la peine d’essayer !

Emmanuel Trédez  – Illustrations d’Amandine Piot – Couleur Colère – Père Castor – Format cartonné 18 x 24 cm – 32 pages – 12 Euros – ( Dès 4 ans )

Tous droits réservés, etc – copyright )

L’imagier du Père Castor – en photos – ( 470 photos – 10 thèmes ) – pour les tout-petits ( dès 12 mois )

On connait l’imagier du Père Castor avec de belles illustrations : voici une nouvelle idée, les photos avec les mots en lettres imprimées et en lettres   » écrites « – comme toujours avec le Père Castor, c’est très pédagogique.

Les thèmes sont très  très simples d’abord, puis les horizons s’ouvrent au fur et à mesure que l’enfant découvre son monde, se montre curieux, et peut mettre des mots sur les  » images « , et élargir son vocabulaire, parler aussi.

On peut même en faire un  » cadeau de naissance  » : les bébés grandissent vite !

Des pages solides mais  pas trop épaisses, se tournant facilement – une couverture molletonnée avec des coins arrondis : c’est tout doux.

L’imagier du Père Castor – format cartonné molletonné 11 x 21 cm – 264 pages – 12 Euros  ( dès 12 mois )

( Tous droits réservés, etc – copyright

 

Vite vite ! – ( Savoir prendre son temps )- par Magdalena – illustrations d’Isabelle Maroger – Père Castor – ( dès 4 ans – et tout le monde )

 

Une journée comme une autre quand le petit garçon se prépare pour aller à l’école et que sa mère le presse … vite, vite  !

Déjà il lui faut  sortir du lit alors qu’il ne retrouve pas son doudou perdu dans tout le fouillis, puis … vite, vite, faire sa toilette mais il trouve  l’eau trop froide, boire son chocolat – trop chaud ! s’habiller et changer de pull car celui que sa  mère a choisi  le gratte … puis dire au revoir au chat. ( Très mignon, le chat ! )

Sur le chemin de l’école, il choisit  gentiment une feuille tombée pour en faire cadeau à sa maman  (illustration de couverture ), qui veut aller toujours plus vite – tellement vite  qu’elle traverse la rue sans regarder. Elle  évite tout juste de faire tomber un cycliste, et de tomber aussi !

 

Quelle émotion ! Ils sont tous les deux obligés de s’asseoir  sur un banc et on imagine que leurs coeurs battent très vite. Il y a de quoi.

Ils s’embrassent  fort – et Maman décide de prendre son temps désormais. Elle sera prudente !

Le message se comprend facilement et il est porté  par des illustrations drôles et justes.

On peut le lire comme une critique des  temps d’aujourd’hui où trop de personnes veulent tout faire trop vite, et même plusieurs choses à la fois. On le voit dans la rue, sur  les trottoirs, n’est-ce pas ?

Ce bel album de présentation fort agréable  attire l’attention sur les comportements à risques, non seulement pour soi, mais pour les autres. Les parents sont tout spécialement concernés, que ce soit à la maison, dans la rue ou en voiture en présence de leurs enfants.

Madalena  est une auteure  confirmée du Père Castor – Flammarion –  Sa série   » Je suis en CP …  »  atteint les deux millions d’exemplaires vendus. Elle vit en région parisienne et participe à  de nombreux ateliers.

Isabelle Maroger, illustratrice, vit à Lyon.

Vite vite ! – Savoir prendre son temps – par Magdalena – Illutrations d’Isabelle Maroger  –  Père Castor – Album cartonné format à l’italienne 26 x 21 cm – 32 pages – 12, 50 Euros – (  Dès 4 ans )

 

( Tous droits réservés, etc – copyright )

 

 

 

 

Pénélope la poule de Pâques – conte par Hubert Ben Kemoun- Illustrations de Stéphane Girel – Les Histoires du Père Castor ( dès 4 ans … et pour tout le monde )

La très charmante et poétique histoire d’une poule  pas comme les autres, dans un nid inhabituel, pour une Fête de Pâques à laquelle elle ne s’attendait pas.

Pénélope sait qu’elle est une très jolie poule,  brune en chocolat au lait, avec une crête plus claire en chocolat blanc, et des ailes en chocolat noir. Elle veut être la Reine de Pâques, championne de la cachette, et elle se met tout au fond d’un nichoir à oiseaux  installé  au creux d’un cerisier, dans lequel une branche a  pénétré.

Le jour de Pâques, les enfants courent dans le grand jardin, dénichent les oeufs, les cloches, les lapins,  tout ce qui fait pousser des cris de joie.

Le jardin est redevenu silencieux et Pénélope  se trouve toujours blottie dans son nichoir. Elle finit par s’inquiéter, et les oiseaux volent autour d’elle, pépiant  – mais que se passe-t-il ?

Les jours passent, et elle maigrit, puisque le soleil la fait fondre … que va-t-elle devenir ?

Le cerisier fleurit  …  ses fleurs s’épanouissent …  leurs pétales  volent légèrement, et pénètrent jusque dans le nichoir, enveloppant Pénélope comme des plumes … et  elle peut voler, de rose vêtue  !

La voilà dans le ciel, très heureuse.Surprise  ! Elle laisse tomber un peu partout  des petits oeufs qui ont le goût de pomme, de poire, car d’autres fleurs ont ajouté leurs pétales, mais le plus  souvent à parfum vrai de cerise. Revoilà Pâques qu’elle fête elle aussi !

Pénélope la poule de Pâques –  Conte d’Hubert Ben Kemoun – Illustrations de Stéphane Girel – Les Histoires du Père Castor – format à l’italienne  18 x 21 cm – 32 pages – broché, coins arrondis –  5, 25 Euros – ( Dès  4 ans )

A mettre aussi dans le jardin, dans les pots de fleurs, etc … comme une jolie surprise !

Nouvelle collection du Père Castor  qui réédite de  belles histoires du Père Castor de 1930 à aujourd’hui

( Tous droits réservés, etc – copyright )

Roule Galette – le grand classique et succès du Père Castor ( plus d’1 million d’exemplaires vendus en différentes éditions )

 

 » Dans une petite maison, près de la forêt  » …   vivaient deux personnes en âge d’être grand-parents. Un jour, le monsieur dit à  sa femme qu’il  aimerait manger une galette et  elle monte au grenier chercher les grains de blé qui restent.

Voilà la galette bien dorée qui embaume en sortant du four, mais elle est trop chaude, et la pâtissière la met à refroidir sur le rebord de la fenêtre.

La galette a envie de voyager un peu … et elle roule dans la forêt …  où elle rencontre  tour à tour un lapin,  puis un loup et un ours qui veulent la manger. Chaque fois, la galette  leur chante :   » Attrape-moi si tu peux !  » … et elle continue jusqu’à ce que le renard très malin décidément invente une ruse. Que croyez-vous qu’il arriva ?

Une édition nouvelle   pour le grand succès du Père Castor : plus d’un million d’exemplaires vendus en différentes éditions.

Celle -ci comprend des décalcomanies  qui peuvent  décorer trousses, vêtements, sacs, etc …

Natha Caputo- et Pierre Belvès – Roule Galette – Père Castor – Couverture cartonnée format  à l’italienne 26 x 21 cm – 32 pages plus un bandeau de décalcomanies – 12 Euros – ( Dès 4  ans )

Tous droits réservés, etc – copyright

Anne-Gaëlle Galpe- Illustrations de Géraldine Cosneau – Le livre le plus extraordinaire du monde – Père Castor

 

Le petit garçon est surpris et même déçu quand il voit son cadeau  : un  livre très grand, vraiment très grand.  Mais on lui explique qu’il reçoit le cadeau le plus extraordinaire !

Car le livre révèle ses secrets  : il devient instrument de musique quand l’enfant tape sur la couverture et  agite les pages …  Le livre peut servir de table pour écrire et dessiner, ce qui est bien pratique.  C’est le livre qui lui explique qu’ il se transforme en  une petite maison ou une tente, comme un tipi – et le chat a tout de suite compris qu’il  y a  une entrée et une sortie !

Surtout, l’enfant peut demander à quelqu’un qu’il aime de lui lire l’histoire  – et même inviter des ami-e-s ! Tout le monde passe un très bon moment.

C’est le  livre qui parle, qui dialogue avec son jeune lecteur pour le guider, orienter ses  curiosités   et lui permettre de faire ses découvertes. A l’enfant de chercher d’autres possibilités !

Un livre-objet très original, plein de charme.

Anne-Gaëlle Balpé – Illustrations de Géraldine Cosneau – Le livre le plus extraordinaire du monde -Père Castor – Format cartonné  28 x 36 cm avec coins arrondis – 25 pages- 16 Euros- ( Dès 4 ans )

 

( Tous droits réservés, etc – copyright )