Pinocchio – Un conte de Carlo Collodi – adapté pour  » Les Classiques du Père Castor « 

 » Pinocchio  » fait partie du Trésor des Contes mondialement connu,  par ses multiples éditions.

Carlo Collodi a eu vraiment un trait de génie, en imaginant son petit pantin en bois qui prend immédiatement vie quand  le gentil menuisier Gepetto le sculpte :   » Aïe, tu me fais mal  !  … tu me chatouilles ! « 

Pinocchio  sort de la maison  pour aller à l’école, mais il fait toutes sortes de bêtises et de rencontres. La Fée Bleue le protège et lui donne de bons conseils. Pourtant le petit pantin ne peut pas s’empêcher de suivre un cirque, où, transformé en âne, il sera maltraité, blessé, jeté à la mer. Gepetto a pris un bateau pour le retrouver, et à partir de ce moment, Pinocchio, qui a eu  très peur, devient un pantin fort sage, qui ne ment plus, et cela se voit, puisque son nez ne s’allonge  pas  – puis, un jour, un vrai petit garçon !

Indispensable dans toute bibliothèque,  des grands et des petits.

Pinocchio-  Raconté par Anne Fronsacq – d’après un conte de Carlo Collodi –  Illustrations d’Olivier Latyk – Les Classiques du Père Castor – Format à l’italienne  21 x 18 cm –  32 pages –  5, 25 Euros  – ( Dès 5  ans )

( Tous droits réservés, etc – copyright )

Ours et lapin – Un intrus dans la vallée – Texte de Julian Gough – Illustrations de Jim Field – Père Castor – Un vrai roman – dès 7 ans

 

  » Ourse et Lapin – un intrus dans la vallée    » peut être lu seul dès 7 ans – et, en lecture aux enfants, avec beaucoup de plaisir, dès 2/4  ans.

Il faut souligner sa parfaite présentation sous forme d’un  » vrai  » livre cartonné, façon reliure, en petit format maniable, le début d’une bibliothèque de  « grand « .  Les tons sont ceux de la nature, en vert et  brun, et, vrai raffinement, les pages de garde révèlent tout un tapis de perce-neige  !

 

Quand l’hiver prend fin, Lapin sort de la caverne de son amie Ourse, où il était bien au chaud, en sécurité. Il sort au grand air, et au soleil. D’ailleurs les bonshommes de neige ont fondu. Mais quand il descend dans son terrier, il se rend compte que le ménage doit être fait, et … une invitée y est cachée, la Tortue qui peine à se réveiller. A chaque fois qu’elle se rendort et se réveille,  elle croit qu’une autre année est passée !

Mais un bruit gêne les grandes oreilles de Lapin. Il sursaute, et le localise rapidement.  En haut de l’arbre, un oiseau tape dans l’écorce, et des petits morceaux tombent sur Lapin et Ourse qui est venue voir ce qui se passe.

Pivert fait ce qu’il doit faire au printemps : il creuse son nid grâce à son bec acéré. Ourse décide d’aller voir car elle grimpe très bien, et là-haut, elle s’assied, regarde le beau paysage, puis appelle Lapin pour qu’il vienne admirer  aussi. Pivert est extrêmement accueillant  et aimable, mais personne ne peut faire le travail à sa place. Personne n’a un bec aussi dur.

Ourse comprend que la situation ne peut être changée, et toujours très gentiment, elle raisonne Lapin afin qu’il prenne les choses du bon côté ! D’ailleurs, il ne demande pas mieux.

Et voilà la forêt qui s’anime  … Taupe, Mulot, Biche, se joignent aux trois nouveaux amis !

Entre humour et sagesse, une histoire animée de dialogues fort amusants  qui incite à l’ouverture aux autres.

Julien Gough, d’origine londonienne, vit actuellement à Berlin.

Jim Feld  se trouve à Paris.

( Il existe d’autres aventures d’Ourse et Lapin )

Texte de Julien Gough – Illustrations de Jim Feld – Traduit de l’anglais par Rose-Marie Vassallo – Père Castor – Format cartonné  13 x 18 cm – 112 pages – 10,50 Euros – ( Dès 7 ans )

Tous droits réservés, etc – copyright

 

Le Jamais-Content – Un conte de Vassilissa – illustré par Peggy Mille – Les Classiques du Père Castor – ( dès 4 ans )

 

Un conte très original, dont on peut faire plusieurs lectures. Le joli petit poussin exprime son mécontentement dès qu’il sort de l’oeuf :

 

Mère Poule n’a  jamais entendu cela, et elle lui donne un nom :  » Jamais-Content  » !  Après le rouge-gorge, il croise un merle, dont il voudrait le bec jaune.

Il grandit et devient un beau poulet roux, mais il n’est pas non plus content de sa couleur. Il envie la pintade et le pigeon, le dindon et le geai – car ils ont tous plusieurs couleurs, et lui, seulement du roux. Il envie aussi la pie, puis les cygnes dont il  voudrait les pattes palmées  pour aller sur l’eau. Très aimablement, les cygnes lui indiquent où trouver Dame Nature pour que Jamais-Content puisse la rencontrer et déposer sa réclamation.

La  charmante Dame Nature exauce tous ses voeux,  les pattes palmées, le bec de canard, la fourrure de loutre, et ainsi de suite. La voyez-vous sur la couverture ?

Evidemment,  Jamais-Content est complètement transformé, mais seul. Dame Nature  lui envoie une compagne, semblable à lui. Ils vivent désormais très heureux et ils ont beaucoup de petits … ornithorynques !

Donc,  de  multiples sujets de réflexion :  la force de caractère de  Jamais-Content, qui brave les critiques, veut être différent, et n’a pas peur de l’aventure, puisqu’il quitte sa mère Poule  sans savoir ce qui va lui arriver.  On voit les particularités des animaux, représentés de façon réaliste mais poétique.

On peut être sensible à l’humour, à la quête du bonheur que recherche Jamais-Content …

Très subtil et passionnant, pour développer également le sens de l’observation.

Réédition avec de nouvelles illustrations  d’un titre important des  » Classiques du Père Castor  » :   plus  de      80 000 exemplaires  pour sa première édition.

Vassilissa ( de son vrai nom Rose-Marie Vassallo ) vit en Bretagne.

Peggy Nille vit à Chartres.

Le Jamais-Content –  Conte de Vassilissa – Illustrations de Peggy Nille – Les Classiques du Père Castor – Format à l’italienne 21 x 18 cm – 32 pages – 5,25 Euros – ( Dès 4 ans )

 

Tous droits réservés, etc – copyright

 

Hubert Ben Kemoun et Jess Pauwels ( illustrateur ) – Pénélope la poule de Pâques – Père Castor – ( dès 4 ans )

 

A l’approche de Pâques, la coutume est de cacher les oeufs et les petits cadeaux dans les jardins ( ou la maison, ou les balcons )  pour que les enfants les dénichent.

Pénélope est une très jolie poule composée de trois chocolats harmonieusement répartis – et on lui a donné une cachette  astucieuse : dans le nichoir aux oiseaux !

Le dimanche de Pâques se passe … Pénélope a vu les enfants chercher  dans les fleurs, les buissons, mais personne n’a pensé à la cabane aux oiseaux, là-haut : elle y reste toujours  blottie. Les oiseaux volent autour du nichoir, et se demandent ce qui se passe, mais Pénélope  ne le sait évidemment pas.

Elle se voulait la reine de la fête … elle règne toujours, mais bien seule. Et les saisons passent … Pénélope a maigri, car elle a un peu fondu  au soleil…  Les fleurs apparaissent dans les arbres, leurs pétales s’envolent et voilà Pénélope couverte d’un plumage  comme un cerisier blanc. Elle ose s’avancer au bord du nichoir, et les oiseaux  l’encouragent … Pénélope vole portée par les courants d’air,  et … elle dépose des petits oeufs  un peu partout, le  plus souvent blancs, parfumés à la cerise. Et cette fois enfin, les enfants les trouvent.

Une  histoire vraiment charmante et poétique, un conte de Pâques qui enchantera petits et grands.

Un joli cadeau est joint au livre, qu’on peut voir sur son côté gauche :  une bande comportant des stickers repositionnables, et des pochoirs pour décorer les oeufs de Pâques !

Hubert Ben Kemoun- Illustrations de Jess Pauwels – Pénélope la petite poule de Pâques – Père Castor –  format cartonné 19 x 26 cm – 32 pages – 13 Euros – ( Dès 4  ans )

Tous droits réservés, etc – copyright

La dernière histoire du soir – par Nicola O’ Byrne – auteur-illustratrice – Album Père Castor – ( dès 4 ans )

img_0001

La toute dernière histoire avant de se coucher, mais laquelle choisir, les Trois petits cochons ? Cendrillon  ? le Petit Chaperon rouge ?

Dans ce conte merveilleux comme un beau rêve, les personnages deviennent vivants et s’expriment.  A trois, les petits cochons estiment qu’ils sont la meilleure histoire  ( et en plus ils font apprendre  à compter  ) -mais la mignonne Cendrillon a de très bons arguments :

img_0003

Elle trouve des costumes très seyants pour les trois amis, alors  qu’apparait le Petit Chaperon rouge accompagnée du Grand méchant loup – parce que juste avant de dormir, une histoire qui fait un peu peur, c’est agréable quand on est bien à l’abri et au chaud : le Loup le sait !

Tous ensemble, ils trouvent la solution, avec beaucoup d’humour.

Nicola O’Byrne vit au Royaume-Uni et est déjà  auteur-illustratrice chez Flammarion de deux volumes remarqués – qu’on  peut voir au verso de cet album :

 

img_0002

Nicola O’Byrne – auteur-illustratrice – La dernière histoire du soir – Père Castor – Album cartonné format  23 x 29 cm – 48 pages  – 13,50 euros – ( Dès 4 ans )

( Tous droits réservés, etc – copyright )

L’envol d’Oswaldo – Texte et illustrations de Thomas Baas – Père Castor – Album spectaculaire grand format – ( Dès 5 ans )

img

 

Osvaldo est un monsieur très tranquille qui se consacre à son travail et à son oiseau Piou-Piou.  Le matin, Piou-Piou réveille monsieur Osvaldo  par son gentil gazouillis. Mais un jour,  l’oiseau ne chante plus, ce qui attriste son ami.  Il le change de cage,  pour une cage plus grande … toujours le silence.

Il lui offre une petite plante en pot très jolie et originale.  De plus, la vendeuse l’assure que la plante donne le bonheur à qui la possède. Mais …  toujours muet, Piou-Piou !

Et il se produit le  pire, car Osvaldo ne le retrouve plus : il s’est envolé !  Désespéré, Osvaldo  part à sa recherche, et à sa grande stupéfaction, il constate que la ville est transformée en vaste jungle ! Mais il n’a pas peur, et il marche, marche, jusqu’à ce qu’il entende un joyeux pépiement qu’il reconnait :   il voit Piou-Piou sur une branche, à côté d’une autre oiseau.
Les deux amis tombent dans les bras / les ailes l’un de l’autre. M. Osvaldo  est heureux pour son ami, et il repart chez lui.

Une surprise l’y attend : sa voisine s’est inquiétée, et, tout à coup, M. Osvaldo s’aperçoit qu’elle est une jeune femme très agréable !

Les surprises de la vie et de l’amitié, l’attrait de la liberté  sont ainsi  illustrées de façon très poétique, touchante et drôle.

Au milieu de cet album au format spectaculaire, deux grandes pages se déplient en vis à vis pour donner à voir la jungle aux vives couleurs qui envahit la ville.

L’ envol d’Osvaldo  – Texte et illustrations de Thomas Baas –  Grand album   » Carte blanche   » Père Castor – Format cartonné   27 x  38 cm – 32 pages en 3 couleurs – 17 Euros – ( Dès  5 ans )

img_0001

( Tous droits réservés, etc – copyright )

 

 

Molang se déguise – par Hye-Ji Moon et Marie Manand – Album très kawaï ! – Père Castor – ( Dès 18 mois )

 

Molang  le lapin et son ami PiuPiu le poussin sont en grande discussion car ils ne sont pas d’accord sur le thème de leurs déguisements. Mais ils finissent toujours par s’entendre car l’amitié, leur bonne humeur sont plus fortes que tout. La fête sera réussie.

Plein de valeurs portées par ces nouveaux héros – kawaï  – qui connaissent déjà le succès mondial,  grâce à la chaîne Piwi, leurs DVD – menant vers la lecture d’albums bien adaptés  pour les enfants : l’amitié, la tolérance, le respect de la nature. Et la joie de vivre !

Hye-Ji-Yoon est coréenne; Marie Manand, qui raconte, vit à Paris

Molang se déguise – par Hye-Ji-Moon et Marie Manand – Album Père Castor –  Tout carton, couverture et pages aux coins arrondis  – Format relié  16 x 19 cm  – 6 Euros  – ( Dès 18 mois )

img_0004

Tous droits réservés, etc – Copyright