Anne Perry – Un Noël au bord de la Tamise – Editions 10/18 – Collection « Grands détectives « 

A Londres, on s’approche de Christmas et les préparatifs s’accélèrent.  Les rues s’animent, et pourtant les lumières de cette époque ancienne ne parviennent pas à percer le brouillard qui émane de la Tamise.

Comme pour chacun de ses  » Contes de Noêl   » en forme d’enquête, Anne Perry évoque magistralement l’atmosphère, construit parfaitement  son  intrigue :

 » Worm et Eloïse  s’étaient tellement rapprochés qu’Oldham ne put faire autrement que les voir. 

Il fit un pas vers eux, avant de réaliser  qu’il s’agissait d’une femme accompagnée d’un enfant.  Dans la lueur du crépuscule et le brouillard, alors que l’éclat des lampadaires qui se reflétait sur la chaussée mouillée  projetait plus de reflets que d’ombres, il hésita et commença à prendre peur. Il ne pensa qu’au spectre qu’il avait vu devant lui et à des horreurs survenues dans le passé. Eloïse continua  à tirer Worm, d’un air résolu. Ils passèrent à côté d’Oldham en faisant semblant de ne pas le voir …

  Où était Squeaky ? Etait-il toujours quelque part devant eux ? « 

Worm, jeune orphelin, a trouvé abri dans une maison-refuge pour les dames souhaitant mener une meilleure vie que sur les trottoirs de Londres. Claudine veille tout particulièrement sur lui en préparant les bonnes choses qui vont les réunir autour du repas de Noël :  oies farcies,  Christmas pudding. Il a aussi pour ami Squeaky, un homme qui a beaucoup vécu, connu de multiples aventures, et a gardé de nombreuses relations de toutes sortes. Il a adopté cette maison chaleureuse et accueillante, presque une famille.

Mais un jour, Worm voit dans la rue une scène qui le trouble beaucoup : une jeune femme aux cheveux blonds,   » brillants comme une lumière  » est molestée par deux individus, et ce qui l’étonne,  c’est qu’elle les suit, comme si elle  les connaissait.  Worm pense qu’elle est en danger et il décide de la retrouver et de la secourir.

Evidemment, il se confie à Squeaky. Ensemble, ils mènent l’enquête, de plus en plus surprenante et dangereuse

Et évidemment, puisqu’il s’agit d’un conte de Noêl, les très méchants sont définitivement punis – et les bons passeront un joyeux Noël.

Anne Perry – Un Noêl au bord de la Tamise – Roman policier traduit de l’anglais par Pascale Haas – Editions 10/18 – 159 pages-  8,80 Euros  – Collection  » Grands détectives « 

( Tous droits réservés, etc – copyright )

Anne Perry – Le curieux Noël de Mrs. Ellison — roman à énigme – traduit de l’anglais – Editions 10/18 – Collection  » Grands détectives « 

Chaque année, Anne Perry publie son énigme de Noël, avec une charmante couverture, un cadeau qui m’a fait plaisir, pour une lecture un peu paresseuse …

Mrs Perry  mène une existence douillette dans la maison de sa fille attentionnée en ville  mais un jour elle reçoit un colis inquiétant. Immédiatement, tel Hercule Poirot, elle prend le train pour  Haslemere dans le Surrey et s’installe dans un hôtel. Elle entend toutes sortes de conversations, car des journalistes ont afflué, et son enquête commence !

En cours de lecture – agréable, un vrai dépaysement  … une valeur sûre.

Anne Perry – Le curieux Noël de Mrs Ellison (  » A Christmas return  » )- Roman traduit de l’anglais par Pascale Haas – Editions 10/18 -160 pages- 8, 80 Euros – Collection  » Grands détectives « 

( Tous droits réservés, etc – copyright )

 

Anne Perry – Un Noël en Sicile – un passionnant roman policier- Editions 10/18

En épigraphe :  «  » A tous ceux qui croient aux recommencements  » 

 »  Du pont du bateau, James Letterly contemplait le rivage paisible qui se rapprochait à toute vitesse. Le volcan se dressait, silhouette aussi simple et symétrique que sur un dessin d’enfant. Le ciel était d’un bleu hivernal. En ce mois de  décembre, la neige ne tarderait pas à tomber chez lui en Angleterre, mais là, tout près de la Sicile, la brise chargée d’embruns était d’une extrême douceur.

Il avait été impatient de faire cette pause loin de  Londres, du travail et de la routine d’une existence qui, ces derniers temps, lui avait paru plus dépourvue de sens que jamais. Le décès récent de sa femme l’avait laissé dans un profond sentiment de deuil, quoique pas comme il s’y serait attendu. Ne pas éprouver la souffrance cruelle de la perte lui faisait comprendre avec douleur qu’il s’était senti seul depuis longtemps. Passer trois semaines à Noël sur une île volcanique de la Méditerranée  changerait-il quelque chose ? « 

A la seule lecture de ces quelques lignes, on sent la douceur de la brise marine mêlée des senteurs de la terre fertile de la Sicile …  on se transporte facilement aux côtés de James Letterly qui  séjourne dans un lieu idyllique, accueilli par un homme bon et hospitalier, Stefano. Fatigué du voyage, il dort profondément et se réveille en forme, prêt à faire connaissance  des autres hôtes de la pension, à savourer les délicieux repas que Stefano prépare avec générosité, et à marcher, marcher, curieux de découvrir le Stromboli, de s’approcher au plus près du volcan.

La chaleur s’accroit  au fur et à mesure que se déroule le récit … le Stromboli se réveille et met en danger les habitants.

Et pourquoi  l’époux très antipathique et sans coeur d’une charmante Anglaise trouve-t-il la mort dans des circonstances énigmatiques ?

En 150 pages seulement, une riche intrigue, une galerie de personnages qui ont chacun leur mystère, une  ingénue très touchante et séduisante, plus  Stefano dont la bonté n’a pas de limites.

Chaque année, Anne Perry publie son roman policier dans sa série   » Petits crimes de Noël  » – et chaque année, elle se renouvelle.  En 2016, c’était Noël à New York, un succès.

Anne Perry – Noël à New York –  Traduit de l’anglais par Pascale Haas – Editions 10/18 – 155 pages – 8, 80 Euros

 

( Tous droits réservés, etc –  copyright )