Saint-Malo, extérieur triste

Ce désastre écologique et  esthétique est survenu brusquement.  A l’entrée de la ville, vers Cancale, avant le rond-point, il y avait à cet emplacement une belle friche, que j’admirais : un peu de vraie nature en ville, avec toutes sortes de plantes fleuries  ou non en liberté, s’agitant au vent,  des papillons,  abeilles, etc.

Il est situé à côté de bâtiments d’enseignement, IUT ( Institut universitaire de technologie  ), plus au loin le Lycée maritime … et sur la droite, que vous ne pouvez pas voir, le Service des Impôts ( déménagé depuis l’intra-muros ).

J’attendais l’autobus dans l’abribus en face …  fini le petit bonheur de se croire en campagne …  J’ai bavardé avec un étudiant, désolé lui aussi. Il m’a dit que ses camarades et lui avaient l’habitude de venir pique-niquer  dans le champ entre les cours … fini leur petit bonheur.  D’après lui, on va construire soit un parking, soit un cinéma. Un cinéma sans rien autour, pas une terrasse, rien, vraiment rien …

 » Arrête, bûcheron, suspends un peu le bras  » … a dit à peu près le poète.

Amis de la poésie, bonjour, voilà les bull-dozers !

( Le poète est Ronsard et il  a écrit :   » Ecoute, bûcheron, arrête un peu le bras  » … Elégie XXIV )

France FOUGERE  ( Tous droits réservés, etc – copyright  – merci ! )