livres du père Castor pour initier les enfants aux maths de façon agréable et progressive … destinés aux 6,7,8 ans – suite et fin

Trois petits livres chez le Père Castor – par  Marie-Pierre Laforgue et Emmanuel Ristord – chacun -format 15 x 20 cm – broché –  avec beaucoup de jeux y compris sur les rabats, et plein de surprises – plus une feuille transparente … surprise ! -6, 10 Euros

( Tous droits réservés – copyright )

L’école des Dinos – Tricé est amoureux – par Pierre Gemme et Jess Pauwels – Castor Poche – ( Dès 6 ans )

Tricé est le tricératops, et pourquoi ce nom ? Parce qu’il a  trois cornes, qui lui servent à se défendre  et  à se protéger.

Tout est expliqué sur un rabat du petit livre, qui peut se  détacher et se collectionner avec les autres fiches sur les dinosaures. C’est fort bien fait.

Tricé est tellement amoureux d’Edmonta que sa collerette en devient toute rouge et qu’il n’ose pas parler. Ses amis dinos lui viennent en aide et lui apprennent à fabriquer de jolis colliers … pas seulement pour Edmonta, mais pour les autres petits dinos afin qu’ils ne soient ni peinés, ni jaloux.

L’histoire amusante et charmante, comme les autres titres de la collection, familiarise avec le monde fascinant de ces ancêtres, pour apprendre et retenir facilement.

Pierre Gemme est enseignant, et ses textes sont rédigés de façon à  être accessibles dès  le CP,  en s’inspirant de la vie quotidienne des enfants.

Pierre Gemme – L’Ecole des Dinos – Tricé est amoureux – Illustrations de  Jess Pauwels – Castor Poche –  Format broché  15 x 20 cm – 32 pages-  5, 60 Euros  – ( Dès 6  ans )

 

(  Tous droits réservés, etc – copyright )

Les voyages extraordinaires de Facteur Souris – Texte et illustrations de Marianne Dubuc – Editions Casterman – ( dès 2 ans )

 

 

 

 

 

 

Facteur Souris continue ses livraisons. Il  quitte le matin son logement au-dessus de la poste, salue son voisin M. Ours qui taille ses arbustes pendant que les abeilles  volent gaiement vers la ruche qu’il a astucieusement installée sur son toit.

Mais son itinéraire est fort original : au lieu de prendre son petit camion, il part en fusée,  s’arrête au pays des bonbons, puis à Microville, et chez les Maxis. Lutins ou géants, chacun reçoit le paquet attendu. Il fait connaissance des abyssses,  suit le chemin des charmantes licornes.

Que de mondes inconnus à découvrir, avec des quantités d’illustrations qui font marcher les imaginations des petits et grands.

Un album spectaculaire plein de poésie et d’inattendu, avec un dénouement  très charmant.

Marianne Dubuc – Auteur et illustratrice – Les voyages extraordinaires de Facteur Souris – Editions Casterman- Album  à la couverture cartonnée format  27 x 22 cm – 13,95 Euros – ( Dès 2  ans )

Tous droits réservés, etc – copyright

Où est cachée la petite souris ? – Un livre-jeu par Federica Lossa et Jacky Goupil – Editions Casterman – ( Petite enfance )

Fantastique histoire, très futée comme son héroïne, où l’on découvre ce que fait la petite souris  de toutes les dents qu’elle trouve sous les oreillers des enfants.

Vous étiez-vous posé la question  ? Les réponses sont dans l’album !

Les illustrations colorées,  vives et gaies  de la couverture vous en donnent déjà  l’idée – et à l’intérieur,  on feuillette d’autres grandes pages  solides, toutes foisonnantes de charmants personnages, car Souris vit en famille,  pour  des jeux de cache-cache – y compris avec le chat, les abeilles, etc, car l’enfant s’amuse  à retrouver les objets et les personnages  qui figurent en bas des pages.

Une vie passionnante, et des aventures très amusantes à partager.

Un beau livre d’éveil très solide

Federica Lossa, est architecte globe-trotter à bicyclette de l’Alaska  à l’Equateur. Elle vit à Naples depuis 1998, se consacre  à son activité d’illustratrice de livres pour enfants

Jacky Goupil ,  est devenu éditeur de bande dessinée notamment chez Vent d’Ouest. Il a publié également de nombreux livres pour enfants illustrés avec humour

Federica Lossa et Jacky Goupil – Où est cachée la petite souris ? – Editions Casterman –  Album tout carton aux coins arrondis format 21 x 21 cm – 12 pages- 7, 95 Euros – ( Petite enfance )

 

( Tous droits réservés, etc – copyright )

Irena – L’histoire vraie d’une héroïne oubliée du ghetto de Varsovie – Document en BD – Editions Glénat

Irena Sendlerowa, fille d’un médecin catholique, était assistante sociale aux temps terribles du ghetto de Varsovie.

 

Cette BD  la montre en pleine action, quand elle réussit à pénétrer à l’intérieur du ghetto malgré toutes sortes de barrages, pour apporter un peu de nourriture, des vêtements aux rescapés. Des personnes meurent dans des conditions épouvantables, et c’est ainsi qu’une mère décharnée demande à Irena, avant de mourir, de prendre soin de son petit garçon.

Irena repart chez elle, où elle trouve  un certain confort, de la bonne nourriture, et elle réfléchit avant de se lancer dans une aventure où elle risque sa vie. C’est en pleine conscience des dangers qu’elle retourne dans le ghetto, mais cette fois, avec des armes dissimulées, qu’elle remet aux habitants,  tandis qu’elle repart en cachant des enfants comme  elle le peut. Ca marche !

Mais elle est arrêtée, torturée, et échappe  à ses tortionnaires …  Marquée à vie par  les blessures,  elle continuera à  rendre visite aux enfants devenus adultes qu’elle a ainsi  sauvés.

Elle fut déclarée Juste parmi les Nations en 1965, mais elle resta  toujours une héroïne discrète.

Cet  hommage en forme de BD la montre active parmi les enfants, donne aussi à voir les horreurs du ghetto, la cruauté des uns, les  malheurs des victimes, et jusqu’aux scènes de torture dans les sous-sols de la gestapo.

Dures images, évidemment. Mais elle sont adoucies par les tonalités atténuées, la rondeur des  dessins, et d’Irena tout particulièrement.

Un livre à offrir, à diffuser largement.

 

Irena –  L’histoire vraie d’une  héroïne oubliée  –  1 /3  – Le ghetto  – Jean-David Morvan et Séverine Tréfouël pour le scénario – Dessin de David Evrard – Couleurs par Walter – Editions Glénat – Format cartonné 24 x  32 pages-  72 pages – 14, 95 Euros 

( Tous droits réservés- copyright )

Joli corbeau – un conte d’après Jean de la Fontaine – par Zemanel – dans les  » Classiques du Père Castor « 

Zemanel ajoute  quelques épisodes à la fable bien connue de Jean de La Fontaine.

Le corbeau était  affamé, certain jour, et cherchait dans l’herbe un vermisseau, ou un escargot, quelque chose  de bon, de frais  … et il trouve … un beau  fromage tout rond. Mais le chat lui assure que lui, l’a vu avant, et court, court pour le rattraper.  Le corbeau se réfugie dans un poirier, et le chat tente d’escalader l’arbre, ce qui lui est très facile, ainsi que chacun sait.

Alerté, le chien de la ferme  veut reprendre le fromage perdu pour le rendre à son  propriétaire le fermier.

La vache se joint à la petite troupe, frappe avec ses cornes  le tronc du poirier , vraiment  de toutes ses forces. Les poires tombent sur chat, chien, vache, qui prennent peur, et se sauvent  !

Arrive le renard qui complimente le corbeau sur son  courage, et lui assure que son fromage ne l’intéresse pas du tout…

Et c’est là que l’on retrouve la morale de Jean de La Fontaine, car pour dire merci  au si gentil renard, Maître Corbeau   » ouvre son large bec et laisse tomber sa proie  » !

Qui est le plus adroit ?

Zemanel est apprécié des enseignants, car il adapte  ses textes pour le théâtre, et les interprète dans les écoles.

Zemanel et Amélie Dufour ont déjà publié en commun, auteur / illustrateur  le très charmant  » Premier oeuf de Pâques ».

Joli corbeau -d’après Jean de La Fontaine – conte de Zemanel – Illustrations d’Amélie Dufour –  »  cm – Les Classiques du Père Castor – Format à l’italienne  – 32 pages – 5, 25 Euros – ( Dès 5  ans )

( Tous droits réservés, etc – copyright )

Pinocchio – Un conte de Carlo Collodi – adapté pour  » Les Classiques du Père Castor « 

 » Pinocchio  » fait partie du Trésor des Contes mondialement connu,  par ses multiples éditions.

Carlo Collodi a eu vraiment un trait de génie, en imaginant son petit pantin en bois qui prend immédiatement vie quand  le gentil menuisier Gepetto le sculpte :   » Aïe, tu me fais mal  !  … tu me chatouilles ! « 

Pinocchio  sort de la maison  pour aller à l’école, mais il fait toutes sortes de bêtises et de rencontres. La Fée Bleue le protège et lui donne de bons conseils. Pourtant le petit pantin ne peut pas s’empêcher de suivre un cirque, où, transformé en âne, il sera maltraité, blessé, jeté à la mer. Gepetto a pris un bateau pour le retrouver, et à partir de ce moment, Pinocchio, qui a eu  très peur, devient un pantin fort sage, qui ne ment plus, et cela se voit, puisque son nez ne s’allonge  pas  – puis, un jour, un vrai petit garçon !

Indispensable dans toute bibliothèque,  des grands et des petits.

Pinocchio-  Raconté par Anne Fronsacq – d’après un conte de Carlo Collodi –  Illustrations d’Olivier Latyk – Les Classiques du Père Castor – Format à l’italienne  21 x 18 cm –  32 pages –  5, 25 Euros  – ( Dès 5  ans )

( Tous droits réservés, etc – copyright )