Anne Perry – Un Noël au bord de la Tamise – Editions 10/18 – Collection « Grands détectives « 

A Londres, on s’approche de Christmas et les préparatifs s’accélèrent.  Les rues s’animent, et pourtant les lumières de cette époque ancienne ne parviennent pas à percer le brouillard qui émane de la Tamise.

Comme pour chacun de ses  » Contes de Noêl   » en forme d’enquête, Anne Perry évoque magistralement l’atmosphère, construit parfaitement  son  intrigue :

 » Worm et Eloïse  s’étaient tellement rapprochés qu’Oldham ne put faire autrement que les voir. 

Il fit un pas vers eux, avant de réaliser  qu’il s’agissait d’une femme accompagnée d’un enfant.  Dans la lueur du crépuscule et le brouillard, alors que l’éclat des lampadaires qui se reflétait sur la chaussée mouillée  projetait plus de reflets que d’ombres, il hésita et commença à prendre peur. Il ne pensa qu’au spectre qu’il avait vu devant lui et à des horreurs survenues dans le passé. Eloïse continua  à tirer Worm, d’un air résolu. Ils passèrent à côté d’Oldham en faisant semblant de ne pas le voir …

  Où était Squeaky ? Etait-il toujours quelque part devant eux ? « 

Worm, jeune orphelin, a trouvé abri dans une maison-refuge pour les dames souhaitant mener une meilleure vie que sur les trottoirs de Londres. Claudine veille tout particulièrement sur lui en préparant les bonnes choses qui vont les réunir autour du repas de Noël :  oies farcies,  Christmas pudding. Il a aussi pour ami Squeaky, un homme qui a beaucoup vécu, connu de multiples aventures, et a gardé de nombreuses relations de toutes sortes. Il a adopté cette maison chaleureuse et accueillante, presque une famille.

Mais un jour, Worm voit dans la rue une scène qui le trouble beaucoup : une jeune femme aux cheveux blonds,   » brillants comme une lumière  » est molestée par deux individus, et ce qui l’étonne,  c’est qu’elle les suit, comme si elle  les connaissait.  Worm pense qu’elle est en danger et il décide de la retrouver et de la secourir.

Evidemment, il se confie à Squeaky. Ensemble, ils mènent l’enquête, de plus en plus surprenante et dangereuse

Et évidemment, puisqu’il s’agit d’un conte de Noêl, les très méchants sont définitivement punis – et les bons passeront un joyeux Noël.

Anne Perry – Un Noêl au bord de la Tamise – Roman policier traduit de l’anglais par Pascale Haas – Editions 10/18 – 159 pages-  8,80 Euros  – Collection  » Grands détectives « 

( Tous droits réservés, etc – copyright )