Que ce dimanche soit paisible pour tout le monde ! Voici les bonnes nouvelles catholiques, suite

Pour les nouvelles et nouveaux que je remercie :  contre le pessimisme et la désinformation, sans aucun prosélytisme – les faits, rien que les faits,  J’INDIQUE  comme chaque semaine, QUE MON BLOG EST ECLECTIQUE EN SEMAINE, CATHOLIQUE LE DIMANCHE  !

-Des parents d’élèves très motivés :

– Le succès à Angers :

– Un beau film :

– Patrimoine :

– Cathédrale Notre Dame de Paris, Cathédrale Saint Pierre et Saint- Paul de Nantes :  malgré les immenses difficultés, on avance, on espère et on travaille !

 

Merci Le Figaro, Valeurs actuelles DOF, OF, PM  – Tous leur droits réservés, etc, copyright

POUR LA LIBERTE DE LA PRESSE, POUR LA LIBERTE, S’ABONNER, ACHETER AU NUMERO CHEZ LE MARCHAND DE JOURNAUX !

Quelques fleurs dans les livres et les chansons

 

Les bleuets aimés par le  Fantasio d’Alfred de Musset, les bottes d’oeillets  rouges qu’achète Deva au marché (  » Annibale  » de Dominique Fretard ),  les bruyères de Guillaume Apollinaire, les  « colchiques dans les prés  »  musique de Francine Cockenpot,  victime chez elle d’une terrible agression qu’elle relate dans un livre.

Les colchiques m’évoquent les cyclamens roses, mauves, blancs, si petits  qu’une noisette peut les cacher – et  » deux ( ou trois ) sous de violettes « ,  le lilas blanc,  les genêts dans la lande bretonne chantés par Théodore Botrel, les roses blanches attendrissantes vers 1900, les camélias de la dame …  bientôt le grand arbre aux camélias d’un rose si tendre fleurira comme un grand bouquet, dès la fin novembre annonçant les mimosas, les camélias roses rouges, blancs merveilleux.

les daffodils de Wordsworth, leur musique, la Rose du Petit Prince…

Et les glycines de Serge Lama, les p’tits coquelicots de Mouloudji, le joyeux muguet du bois de Chaville …

France FOUGERE – tous droits réservés, etc – copyright

Dominique Frétard – Annibale – Premier roman – Editions Belfond – Collection  » Pointillés « 

Ce premier roman fascinant fait sa sortie officielle en octobre – ne le manquez pas !

lepapillondeslivrescerclerenevigo

Un souffle chaud, comme du vent venu d’Espagne un été, traverse ce roman, récit aussi, très riche, surprenant donc retenant l’attention  par son originalité. Fascinant.

Deva marche dans Mineras, village dans le désert andalou  – et elle attire les curiosités, car elle est belle, et étrange.

 » C’est qui, d’ailleurs, cette femme ? On dit qu’elle s’appelle Deva. C’est un prénom, ça ?  … Un jour qu’elle rentre du marché, encombrée de figues fraîches, de jambon noir, avec des bottes d’oeillets rouges qu’elle aime tant « …elle passe devant un groupe d’anciens pêcheurs- qui ne l’aiment pas et elle entend leurs réflexions, qui ne la troublent pas. Ils ont le même âge qu’Annibale,  mais lui, a Deva dans sa vie.

« Annibale l’Italien ? Tous le connaissent à Mineras. Son arrivée  parmi eux a coïncidé avec  le tournage du film Lawrence d’Arabie. Quand, il y a presque quarante ans…

Voir l’article original 355 mots de plus

Bon dimanche paisible pour tout le monde !

 

Je suis vraiment désolée, car je souhaite toujours répondre à vos gentils commentaires, mais voilà que je suis dans une période de travail personnel qui se prolonge.

Je vous envoie à toutes et à  chacun mes amitiés chaleureuses.  Prenez bien soin de vous.

Merci le Figaro – tous leurs droits réservés, etc – copyright

 

PENSER A ACHETER  LA PRESSE CHEZ  LE MARCHAND DE JOURNAUX OU EN ABONNEMENT,  POUR SA LIBERTE ET POUR LE PLAISIR !