C’est dimanche ! Un choix de bonnes nouvelles catholiques en souhaitant la Paix pour tout le monde

La grotte ressemble à celle de Lourdes, et si une source a jailli, il n’y a pas eu d’Apparition- néanmoins la ferveur est grande
Un nouveau prêtre à Cancale, une belle paroisse – il appartient à une famille bretonne
La cathédrale de Saint-Brieuc avait aussi besoin de réparations : c’est fait !

Nous aimons et les entretenons nos nombreuses églises, chapelles, cathédrales, en Bretagne

Merci le Pays malouin ( pourtant bien peu  » chrétien  » mais très matérialiste )- tous leurs droits réservés, etc – copyright

Je rappelle donc que MON BLOG EST ECLECTIQUE EN SEMAINE, CATHOLIQUE LE DIMANCHE ! contre le pessimisme et la désinformation, les faits rien que les faits sans prosélytisme

Bon dimanche, paisible semaine !

Un médecin à l’hôpital de Saint-Malo témoigne : Dr Jean-Jacques Tanquerel – Le serment d’Hippocrite – secret médical- le grand naufrage – Editions Max Milo

Et voici son livre

lepapillondeslivrescerclerenevigo

IMG_0001Il s’agit d’un témoignage personnel, une histoire particulière que relate le  Dr Jean-Jacques Tanquerel, médecin à l’hôpital intercommunal de Saint-Malo ( Ille et Vilaine, Bretagne ). Il ne doit en aucun cas être généralisé. Je ne fais que lui donner la parole, étant précisé que l’Hôpital de Saint-Malo a tenté d’interdire son livre, publié  en avril 2014, par une action en justice intentée à Paris contre l’éditeur Max Milo et l’auteur : il a perdu en 2014 – voir Internet, google  pour toutes précisions, interviews, etc.

Le Dr Jean-Jacques Tanquerel a été désigné en 2004  responsable  du DIM – Département d’information médicale dans cet hôpital.  Il s’agit  » dans le respect du secret médical et des droits  des malades   …  d’organiser le recueil  des informations médicales issues des séjours des malades  hospitalisés …   Les DIM sont le garant de l’exhaustivité et de la  qualité de ces données ……

Voir l’article original 549 mots de plus

En ce dimanche, une si belle statue qu’on peut voir à AUTUN (3ème biennale internationale d’arts sacrés contemporains )

Les expositions reprennent –

le numéro juillet-août de CONNAISSANCE DES ARTS est aussi magnifique que riche. Tous leurs droits réservés, etc, copyright

Angela Marsons – Nos monstres – Roman policier trad. de l’anglais – Belfond Noir

Voici un roman policier psychologique parfait, profond, découpé en une envolée de courts chapitres incisifs qui emporte le lecteur tour à tour surpris, choqué, ému, passionné.

Le point de départ est un meurtre, celui d’un homme qui a été condamné pour le viol très violent d’une jeune femme. Il est sorti de prison, et alors qu’il promenait son chien, il a été lui-même agressé et tué.

Pour l’enquêtrice Kim Stone, l’affaire sera aisée à résoudre. Les pistes qu’elle suit avec son équipe la mènent à la jeune femme victime, Ruth.

Mais quelque chose ne va pas. Ruth n’a pas le profil d’une criminelle, et de plus elle est suivie par une psychiatre, Alexandra Thome.

L’inspectrice se rend chez la mère du meurtrier/victime, qui l’a hébergé, et elle ressort perplexe de cet entretien. L’homme exprimait des remords sincères, et voulait changer de vie. Il avait adopté un chien auquel il s’était attaché. L’inspectrice Kim Stone repart avec le chien, qui s’est rapproché d’elle, et que la mère ne souhaitait pas garder.

Qui est l’inspectrice Kim Stone ? Elle est parfaitement compétente, admirée de son équipe, et elle sait cacher de lourdes blessures d’enfance. En effet, elle et son frère jumeau ont été maltraités par leur mère, au point que son frère plus fragile en est mort. Elle a été sauvée de justesse, dans un état de maigreur épouvantable, et elle a été ensuite confiée à des familles d’accueil successives, sans trop de bonheur, jusqu’à ce qu’elle puisse connaitre une vraie réussite professionnelle et humaine.

Mais elle vit seule, terriblement seule, comme si elle voulait se fortifier dans la solitude, pour affronter les risques de son terrible métier. Elle se rend très souvent sur la tombe de son jeune frère, car il l’accompagne constamment.

Et la voilà avec un chien qui lui fait confiance, qui la regarde avec des yeux pleins d’amour et d’espérance, qui vient dormir près d’elle, et dont elle doit s’occuper. Un être vivant et chaud, dont elle est responsable, et sa vie change.

D’autres crimes se produisent, et ceux qui les commettent ont un point commun : ils sont des patients de la psychiatre Alexandra Thome.

Bien suivis, ils ne devraient pas devenir des criminels. Donc, elle décide de se renseigner par elle-même sur cette femme brillante, élégante, qui sait mettre en valeur sa personne et ses diplômes. Elle découvre que le docteur Thome a une soeur, et la visite à cette soeur l’éclaire définitivement. La psychiatre persécute sa soeur et sa famille au point qu’elle les force à déménager.

De son côté, la psychiatre s’intéresse à l’enquêtrice qu’elle redoute, et elle va jusqu’à la suivre au cimetière. Facile pour elle de se rendre compte que Kim Stone a une faille.

Désormais ce sera un duel entre les deux femmes, dont l’une représente le Bien, l’autre le Mal absolu. Mais il faut préserver la société, les êtres fragilisés auxquels la psychiatre fait tant de mal, en les mettant sous son emprise.

L »intrigue se passe au Nord de l’Angleterre, dans le Black Country où vit Angela Marsons avec sa compagne et leurs animaux aimés.

Angela MARSONS – Nos monstres – Roman traduit de l’anglais par Laureline Chaplain – Editions Belfond Noir – 400 pages – 21 Euros – Existe aussi en e-book