Annie Lauran ( pseudonyme de Myriam Boltanski et Marie- Elise Ilari ) – Celle que j’étais hier – Roman – Editions Plon – 1955

lepapillondeslivrescerclerenevigo

IMG_0002

Annie Lauran, jeune fille frappée dans la vraie vie par la poliomyélite, fait le récit-document de cette épreuve. Dans sa préface, Georges Duhamel qui était aussi médecin,  de l’Académie française, écrit ces mots émouvants et témoigne  :

 » Les hasards de la vie m’ont amené à observer des malades touchés jadis par la poliomyélite.  Je les ai vus, engagés dans une épreuve sans mesure,  surmonter cette épreuve,  demander à leur corps torturé des prodiges d’adresse et de patience,  obtenir de leur âme invaincue des  miracles de  générosité, de travail efficace, d’amour « .

Annie Lauran vit avec sa mère, dans un milieu modeste. Comment est survenue la polio ? Elle a eu très froid, a souffert de douleurs terribles dans les jambes, et la paralysie a gagné rapidement ses jambes, un bras. Le médecin appelé  impose l’hospitalisation,  ce qui signifie une salle commune. Sa soeur, son beau-frère réagissent à leur…

View original post 570 mots de plus

L’oncle du Général de Gaulle s’appelait aussi Charles de Gaulle et était un actif poète breton !

Quelques remarques  à propos de cet article que je trouve fort intéressant. Effectivement, le Général de Gaulle  s’est exprimé en breton, à Quimper en 1969 – et c’est vrai que c’était – hélas- son dernier discours.

On apprend que son oncle Charles était atteint de poliomyélite – et je n’aime pas du tout la remarque de l’auteur, Bernaz Rouz   » malgré son infirmité entretint de nombreuses relations littéraires « .

Pauvre M. Rouz ! Il devrait savoir que la poliomyélite ne concerne pas les fonctions intellectuelles – je dirais même, au contraire.

Le Président Roosevelt, si courageux ( ce qu’a écrit le Général de Gaulle, même si ils n’ont pas toujours été d’accord ! ),  Walter Scott,  Francis Ford Coppola,  Mia Farrow, beaucoup d’autres, ont en commun d’avoir été frappés de façon diverse par la poliomyélite !

M. Rouz est un président de quelque chose en Bretagne, et j’apprécie fort ses rubriques hebdomadaires dans Dimanche Ouest France, mais je me souviens que lorsqu’il a été élu, il a été photographié, dans ce même journal, assis dans son fauteuil, la vice-présidente debout derrière lui !

France FOUGERE