A propos du film de William Wyler  » L’Héritière  » ( 1949 ) avec Olivia de Haviland, Montgomery Clift – diffusé sur Arte

Un grand film, adapté du roman d’Henry James  » Washington Square « . Et quels interprètes !

Un père et sa fille unique vivent en huis-clos dans le bel hôtel particulier de Washington Square. Ce père médecin étouffe moralement sa fille ( Olivia de Haviland ) à qui il reproche de ne pas ressembler à sa mère morte à sa naissance, une femme brillante, une beauté. Elle a heureusement le soutien de sa tante, si gentille, si douce. Mais un jour, elle fait la rencontre d’un splendide jeune homme ( Montgomery Clift ) et c’est le coup de foudre, les grandes promesses, le mariage en vue. La tante approuve un mariage si romantique.

Mais le père  refuse cette idée, et bien au contraire, il décourage sa fille en lui démontrant qu’elle n’a pas les qualités ni la beauté qui peuvent séduire un  homme. Il lui dit qu’elle est seulement une excellente brodeuse !  Surtout, elle a déjà l’argent hérité de sa mère, et elle  sera une riche héritière à sa mort. Pour lui, ce jeune homme pauvre n’est pas sérieux et est seulement intéressé par son argent … money… money … Mais le jeune couple ne se décourage pas.

Il propose alors à sa fille une mise à l’épreuve : un voyage de six mois en Europe. Elle ne peut qu’accepter. Au retour, elle revoit son prétendant et veut accélérer les choses. Le jeune homme lui propose de l’enlever, avec mariage  chez le pasteur qui est d’accord, puis départ  pour une lune de miel. Le tout est prévu dans les deux jours. Mais elle veut hâter le mariage et elle accélère le processus : c’est tout de suite. La tante est absolument enthousiaste.

La jeune fille attend avec sa valise près de la porte donnant sur le square … elle entend les roues d’un fiacre qui s’approche,  puis s’éloigne. Elle comprend alors qu’il ne viendra jamais, et elle monte l’escalier lentement avec sa valise lourde de tout son chagrin.

Son père se moque d’elle, cruellement. Et cette fois, elle se rebiffe, avec dignité. Elle lui dit ses vérités, d’une façon très directe, en contraste avec sa robe à crinoline, ses rubans, ses bandeaux si sages de cheveux lisses.

Olivia de Haviland montre qu’elle est une grande actrice,  passant de l’ombre à la lumière, s’affirmant avec autorité.

Le temps passe, plusieurs années, et le jeune homme revient. Entre-temps, son père est mort.  La tante insiste pour qu’elle  reçoive le prétendant.

Elle accepte, pour mieux lui tendre un piège.

Eblouissant !

 

16 réflexions sur “A propos du film de William Wyler  » L’Héritière  » ( 1949 ) avec Olivia de Haviland, Montgomery Clift – diffusé sur Arte

  1. Je suis tout à fait d’accord avec vos sentiments, simplement j’ai trouvé que Olivia était un rien mûre pour le rôle. Heureusement qu’elle était une actrice hors pair et que j’ai fini par oublier ce détail.

    • C’est peut-être une composition, car la jeune fille est repliée sur elle-même, avec un père qui la rabaisse constamment. J’avais envie d’applaudir vers la fin. 🙂 Je préfère d’habitude Edith Wharton à Henry James, mais ce film met en valeur son idée romanesque ; la revanche d’une jeune fille maltraitée.

    • Bonjour Angela, je le découvre grâce à la télévision qui l’a diffusé en hommage à Olivia de Haviland. Un grand film, où elle est au début toute terne, avec ce père abusif, puis elle révèle une forte personnalité 🙂 amitiés

  2. Bonjour chère France, je ne me souviens plus si j’ai vu ce beau film. A une période, j’étais fan de Clark Gable, ah! quel acteur! D’autres acteurs m’ont aussi beaucoup plu.

  3. Chère Denise, il a fallu le décès à plus de 100 ans d’Olivia de Haviland pour que Arte diffuse ce chef d’oeuvre ! Je le reverrai avec plaisir 🙂 Je t’envoie mes bises avec mes amitiés – sous le soleil ( et sans crinoline ! 🙂 )

Bonjour - Hello - Can I modify later ? Thank you

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s