Françoise Bourdin – Quelqu’un de bien – Roman – Editions Belfond

Me René Vigo, avocat, chroniqueur littéraire, et pénaliste, conférencier, peintre … appréciait fort les livres de Françoise Bourdin, pour lui, » romancière de la famille ».

Démonstration en est faite, une fois de plus, avec ce roman particulièrement réussi, en plein dans l’actualité,  où tous les personnages sont vivants. Leur histoire se déroule comme un film en images,  colorées, car l’action se situe en  Provence.

Caroline est médecin généraliste dans un village du Luberon, quelque peu isolé en hiver, tellement agréable en été, malgré les orages parfois très violents.  Elle a sa mission à coeur, et même si ses patients sont nombreux, trop nombreux,  elle prend toujours le temps  de leur prêter attention, sachant qu’un bon médecin est le premier  remède !

Trop nombreux, car elle se trouve dans une zone appelée   » désertification médicale  » et on vient la consulter de loin.

 » – Si quelqu’un peut vous conduire à la pharmacie de garde, à Cavaillon, je préfèrerais que vous  commenciez votre traitement sans attendre.

  Caroline signa l’ordonnance qu’elle relut d’un coup d’oeil avant de la tendre à son patient, un vieux monsieur qu’elle suivait régulièrement pour de multiples pathologies. Cependant, au-delà de ses problèmes de santé, il venait chercher auprès de son médecin une oreille attentive et quelques mots d’encouragement …  Fatiguée par une interminable journée de travail,  elle se  leva néanmoins pour le raccompagner jusqu’à la porte donnant sur la ruelle. On pouvait ainsi quitter son cabinet sans repasser par le secrétariat ou la salle d’attente… 

Elle n’utilisait jamais l’expression   » Bon courage « , formule qu’elle jugeait trop angoissante. Puis elle gagna l’entrée où se tenait Diane sa soeur, encore installée derrière son petit bureau « .

Caroline est fort bien organisée. Les deux soeurs s’entendent à merveille, et Diane, secrétaire médicale, veille sur elle.  Caroline et sa fille Gaëlle vivent dans leur maison  agréable, où Eliette s’occupe de tout. Caroline a gardé de bonnes relations avec son ex-mari, installé  à la ville, de même que sa mère. Elle songe de plus en plus à recruter un confrère, associé,  avec lequel elle partagerait le cabinet, et ce serait facilité par l’attitude compréhensive du maire. Il  a aussi intérêt à  cette nouvelle organisation, et il met à la disposition du nouveau médecin une petite maison, toute refaite à neuf, avec un jardin ! Que de belles soirées en perspective, dans le chant des grillons !  Une première candidature n’aboutit pas,  la femme du médecin ne donnant pas son accord. Mais voici le confrère idéal, d’autant que Claire et lui,  Clément, ont été internes ensemble. Célibataire,  tout lui convient. Peu à peu, les patients vont s’habituer à lui, d’autant qu’il a la même conception de sa profession que Claire.

Les soeurs  sont liées   de longue amitié  aux frères Lacombe, qui se partagent une vaste demeure dans leur propriété vinicole. Louis, informaticien, vit et travaille à Paris, mais il revient souvent. Paul a éprouvé très jeune une véritable passion pour la vigne et le vin, à la grande joie de son père. L’équilibre  bien installé prend fin lorsque Jean-François, le père,  a un grave accident de santé, au point qu’il doit se résoudre  à aller en maison de retraite.  Et Paul met en action sa conception de la viticulture, moins de quantité, et culture biologique.  Il scrute ses pieds de vigne un à un,  enlève des grains, fait pousser à leur base des plantes  évitant tous produits.  Son vin est apprécié, mais pas par son père,  qui entend parler des  transformations par des amis, et il les désapprouve. Immobilisé, il fulmine ! Et il va jusqu’à convoquer son notaire.

Claire, un peu plus disponible, se laisse aller à une aventure d’un soir avec Louis, qui est sincèrement amoureux d’elle. Puis elle s’aperçoit que c’est Paul  qu’elle aime …

Et la rivalité s’installe entre les deux frères ! Quand les passions s’installent,  que deviennent les tendresses, les loyautés familiales ?  A chacun de démontrer qu’il est  » quelqu’un de bien « .

J’aime beaucoup le titre, les personnages,  le cadre, la belle évasion, une réussite de plus à l’actif d’une romancière de grand talent qui sait se documenter sur les professions qu’elle évoque.

Françoise BOURDIN  – Quelqu’un de bien – Roman – Editions Belfond – 288 pages- 21, 90 Euros – Disponible en e-book

( Tous droits réservé, etc -copyright )

 

 

6 réflexions sur “Françoise Bourdin – Quelqu’un de bien – Roman – Editions Belfond

  1. J’aime bien Françoise Bourdin… Un livre qui me tente, en plus le Luberon, j’y suis, la Provence c’est ma région….. je vais me retrouver chez moi, au coeur d’une histoire de coeur, de vignes…… De jalousies.. Tout y est.. Merci du partage.. pour la troisième fois, mes bises amicales…. MDR….. Attention au virus, mais ce n’est que du virtuel…..

    • Tu nous diras si elle a bien décrit le climat – c’est une région que j’aimerais visiter. J’ai séjourné dans l’arrière-pays niçois 🙂 et c’est si beau, même avec les orages.
      Cela fait un drôle d’effet quand même car on voit de plus en plus de masques.
      Bises de tout coeur – bon week-end 🙂

      • je ne l’ai pas encore acheté, mais je le ferai, là pas tellement de temps pout la lecture… Mais promis, je dirai tout…. MDR….. Il a un peu plu ce matin, et là de nouveau grand soleil….
        Bonne fin d’après-midi.. Bises

  2. Bonjour chère France, voilà un livre qui me donne envie de lire. Le texte est déjà très plaisant et de plus, j’ai passé des vacances dans le Luberon. C’est une région de toute beauté et tant de magnifiques villages à visiter avec un délicieux climat.
    Mes bises et mes douces pensées ♥

Bonjour - Hello - Can I modify later ? Thank you

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s