Une réflexion d’Edmond de Goncourt

On remarquait ses beaux cheveux blancs, d’autant qu’en esthète raffiné,  il portait une écharpe de soie blanche autour du cou.

Edmond de Goncourt a tellement souffert de la mort prématurée de son jeune frère Jules que ses cheveux blanchirent lorsqu’il  suivit le cortège funèbre.

Il est  photographié dans son  » Grenier « , Boulevard de Montmorency, où il recevait ses amis et rassemblait ses collections. Leur vente, à son décès, a permis la  fondation du prix qui porte le nom des deux frères.

3 réflexions sur “Une réflexion d’Edmond de Goncourt

Bonjour - Hello - Can I modify later ? Thank you

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s