Bernard de Fallois -Sept conférences sur Marcel Proust – Editions de Fallois

Avant d’être éditeur – et quel éditeur ! Bernard de Fallois fut reçu premier à l’agrégation de Lettres classiques en 1948, professeur au lycée international de Sèvres, au collège Stanislas, au cours Sévigné où il donna des cours en agrégation. C’est Luc Fraisse, professeur à l’Université de Strasbourg, qui donne toutes ces précisions dans sa préface à ce beau livre, dont je souligne la présentation raffinée, comme pour tous ceux qui composent le catalogue des Editions de Fallois. Les uniques et magnifiques Editions de Fallois ! Bernard de Fallois est donc, dès l’origine, un chercheur, à l’origine de textes inédits de Marcel Proust, un découvreur et un pédagogue. – un homme ouvert. Remarquez la forme interrogative des titres de ses conférences.

Devenu  patron d’édition, notamment aux Presses de la Cité, où il  publie Georges Simenon, qui fut son ami, il lui fut demandé des conférences. Bernard de Fallois choisit de les consacrer à Marcel Proust, et s’en explique ainsi, au début de sa première conférence, consacrée à :  » La vie de Proust est-elle  si intéressante que cela ?  » :

 » Quand on m’a proposé de venir  parler devant vous, en ce début d’année, d’un sujet littéraire de mon choix, je dois vous avouer que j’ai hésité.

Ce n’est pas l’envie qui m’en manquait. Dans ma jeunesse,  j’ai été professeur et selon le proverbe que Marcel Pagnol aimait citer :   » Professeur un jour, professeur toujours « … Et puis, j’ai repensé à quelques-unes des belles lectures d’autrefois, quand je découvrais Marcel Proust avec enchantement.

Vous connaissez la comparaison qu’il a utilisée pour nous faire comprendre ce qu’est un écrivain, et ce que nous pouvons attendre de lui. Un écrivain est comme un opticien qui nous fait essayer des verres de lunettes, puis d’autres, et d’autres encore, en nous disant : –  » Voyez-vous mieux ainsi ? et ainsi ? et avec celles-ci ?  » Beaucoup de lecteurs en France aussi bien qu’à l’étranger, depuis soixante-quinze ans,  ont eu comme moi le sentiment qu’à partir du moment où ils avaient lu quelques pages de Proust, ils y voyaient beaucoup plus clair.

C’est pourquoi pensant qu’il y avait peut-être  dans votre assemblée des personnes qui n’avaient jamais lu Proust,  j’ai estimé que ces quelques soirées seraient pour  eux l’occasion d’une rencontre inoubliable. Mais il y avait aussi une seconde raison  dans mon choix.  Proust est un écrivain merveilleux à lire,  mais peut-être encore plus merveilleux à relire « .

Bernard de Fallois compare le monde de Proust à celui de Balzac, ses réflexions à celles de Montaigne, et démontre qu’il propose de multiples sujets de conversation : sur la médecine, la lecture, l’architecture, le voyage, la jalousie, la musique, le théâtre, la photographie  …

Il revient sur la nécessité – selon Sainte-Beuve-  de connaitre la vie d’un auteur, et on sait que Marcel Proust était  » contre « . Et il fait remarquer avec une certaine malice que les amateurs de Proust sont curieux de connaitre les détails de son existence. Cela va même très loin, car Marcel Proust ne voulait pas que ses lettres soient publiées… et elles le sont, grâce à un universitaire américain, Philip Kolb.

Nous avons donc la chance de pouvoir lire les textes des  sept conférences consacrées par Bernard de Fallois à Marcel Proust, et elles sont tout  aussi vivantes que si nous les entendions en direct, tant  leur auteur sait communiquer avec enjouement et érudition les motifs multiples de sa passion pour Marcel Proust :

– Première conférence :  La vie de Marcel Proust fut-elle si intéressante que cela ?

J’aime beaucoup  la réflexion de Bernard de Fallois : quelqu’un qui n’écrit pas comme tout le monde ne peut vivre comme tout le monde ( à moins que cela ne soit l’inverse ! )

– Deuxième conférence :  Comment Proust a-t-il composé son roman ?

– Troisième conférence :  Les personnages de Marcel Proust ont-ils vieilli ?

– Quatrième conférence : Proust est-il le véritable auteur de  » La Comédie humaine  » ?

– Cinquième conférence : Proust  pour ou contre l’amour ?

– Sixième conférence : L’oeuvre d’art peut-elle vaincre la mort ?

– Septième conférence : Proust et Chateaubriand

Un chapitre est consacré aux : » Lecteurs de Proust « .

Au cours de ces conférences, le lecteur de Proust redécouvre des  » petits pans de mur jaune « , retrouve le parfum des aubépines, tel Chateaubriand écoutant le chant des oiseaux  lui rappelant Combourg. Proust, c’est la jeunesse indéfiniment réinventée.

Bernard de Fallois  – Sept conférences sur Marcel Proust – suivi  de : Lecteurs de Proust – Edition établie, annotée et préfacée par Luc Fraisse, Professeur à l’Université de Strasbourg – Editions de Fallois – 312 pages – 20 Euros

( Tous droits réservés, etc – copyright )

 

 

4 réflexions sur “Bernard de Fallois -Sept conférences sur Marcel Proust – Editions de Fallois

  1. Bonsoir France,
    J’ai essayé de lire du Marcel Proust, mais une autre époque , un peu fantasque, mais je réessayerai, car suis curieuse de cet Auteur.
    Temps toujours mitigé en Provence, le ciel vraiment bleu que nous connaissions, ne veut plus réapparaître !!

    Bonne fin de soirée, bon dimanche.

    Bises, amitiés

    • Bonjour chère Annie – je l’ai lu en plusieurs fois, et même dans le désordre … personnellement je suis plus attirée par Chateaubriand, mais j’ai quand même fait le « pélerinage  » à Illiers-Combray, au temps de la floraison des aubépines, avec achat de madeleines dans le petit bourg. Un bon souvenir retrouvé 🙂
      Merci à toi, je t’envoie mes bises et mes amitiés … et ouf, la tempête a pris fin.
      Bonne soirée, bonne semaine à suivre…

    • C’est une belle image simple, qui  » parle « . De même, Bernard de Fallois a une définition du bon roman : c’est celui qui  » captive » !
      Merci à toi, bonne soirée de dimanche et ensuite, bises et amitiés … 🙂

Bonjour - Hello - Can I modify later ? Thank you

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s