Une réflexion de Madame de Sévigné ( née le 5 février 1626 )

 

On peut vraiment en discuter ! Personnellement, je préfère les femmes fortes ! Mais ma mère, qui était une personnalité  très forte, savait sourire avec séduction – son sourire irrésistible – et usait même de larmes. Un jour, elle était partie en voiture jusqu’à la ferme dans une petite commune où nous trouvions de bonnes choses. Elle a été arrêtée par les gendarmes, alors qu’elle ne faisait pas d’excès de vitesse … mais elle avait oublié de prendre ses papiers.

Pour attendrir les gendarmes, elle a fondu en larmes ! Et les gendarmes ne lui ont pas dressé de contravention. Elle était très fière !

2 réflexions sur “Une réflexion de Madame de Sévigné ( née le 5 février 1626 )

    • Ma mère … arrêtée par les gendarmes sur la route … elle leur a dit – vous m’arrêtez, moi,alors que vous ne faites rien aux délinquants … le cri du coeur, ils n’étaient pas du tout contents, et elle s’est mise à pleurer… Efficace !
      amitiés
      🙂

Bonjour - Hello - Can I modify later ? Thank you

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s