Pierre Joliot – La recherche scientifique ? Une passion, un plaisir, un jeu – Flammarion Jeunesse – Dès 9 ans – et pour tout le monde

 

Pierre Joliot, né en 1932, petit-fils de Marie et Pierre Curie, fils d’Irène et  Frédéric Joliot-Curie, s’adresse à un jeune public curieux de savoir ce qu’est la recherche et un chercheur- une chercheuse.

C’est qu’il en a d’illustres dans  sa famille, une lignée de Prix Nobel – physique, chimie ! Il explique ce qui l’a amené à suivre leurs traces, parce que la recherche l’intéressait, et il continue à garder l’esprit ouvert, car la curiosité – et la chance, la persévérance, n’ont pas d’âge.

Il répond à des questions : quand on grandit dans une famille de scientifiques célèbres, est-ce facile de trouver sa place ? Aimer jouer, être joueur, c’est compatible avec être chercheur ? Faut-il être très bon à l’école ?  Prend-on plaisir à faire de la recherche ? Y a-t-il encore des choses nouvelles à trouver ?  Qu’est-ce que la recherche fondamentale ? Et la recherche appliquée ? Qu’est-ce que le Collège de France ? La réussite en recherche, cela s’exprime comment ?

Il explique aussi qu’il ne faut pas s’attendre toujours à des découvertes extraordinaires. Beaucoup de chercheurs- chercheuses peuvent apporter des avancées significatives, même mineures.

Il est évident que la chance joue, et l’intuition  … être la première, le premier !

En 2017, on célèbre le cent cinquantenaire de la naissance de Marie Curie.  Quelle est son influence aujourd’hui ?

Son petit-fils rappelle :

« Marie Curie a laissé sur la paillasse une coupelle  dans laquelle se trouve un décigramme de bromure de radium qu’elle est parvenue à extraire après avoir manipulé des tonnes de minerais pendant toutes ces années. Dans la journée, ce décigramme a l’allure d’un sel quelconque. Mais le soir, dans la pénombre, la coupelle irradie une lumière bleutée, comme si un ver luisant avait pris possession de l’éprouvette. A l’aube du XXème siècle, cette découverte de quelques grains  de bromure de radium fluorescents va révolutionner le monde scientifique. La chimie, la physique mais aussi la médecine vont être profondément transformées « .

On pouvait lire dans la Bibliothèque verte  » Ma mère, Marie Curie  » par sa fille Irène, un récit qui faisait forte impression, comme une légende vivante, la jeune fille venue de Pologne, ardente au travail, qui avait manipulé  des tonnes de  » pechblende  » ( ce mot m’avait frappée ! ) – et la TV a programmé aussi un documentaire  sur la femmes dans la Première Guerre mondiale, Marie et sa fille Irène au volant de leurs petites camionnettes  qui  pouvaient déjà faire des radios, ce qui a permis de meilleurs diagnostics, donc de sauver des vies.

Irène est morte d’une leucémie comme sa mère. On organisa des obsèques nationales.

Il y eut aussi à la Bibliothèque  nationale de France, site Richelieu, une  exposition sur les Joliot-Curie et leurs amis, sportifs détendus en vacances à l’Arcouest.

Irène Frain a publié un récit malicieux :   » Madame Curie a un amant  » ( ce qui était vrai )

Beaucoup d’illustrations, de faits marquants dans ce livre soigné, passionnant, où des pages donnent à voir en images la vie de Marie Curie, et ensuite celle de ses enfants. Un lexique pour les mots essentiels.

On retourne la couverture pliante, et on découvre une grande affiche !

Pierre Joliot- La recherche scientifique ?  Une passion, un plaisir, un jeu –  Propos recueillis par Christophe Gruner – Flammarion Jeunesse – Format  15 x 20 cm – 96 pages – 13 Euros

( Tous droits réservés, etc – copyright )

9 réflexions sur “Pierre Joliot – La recherche scientifique ? Une passion, un plaisir, un jeu – Flammarion Jeunesse – Dès 9 ans – et pour tout le monde

  1. J’ai fait passer l’info à ma fille qui est chercheuse à Lyon et elle m’a répondu :

    «Coucou!
    Alors je connais Pierre Joliot-Curie et son éminente famille de scientifiques bien entendu mais je ne connaissais pas du tout ce livre, c’est génial, ça attise ma curiosité car c’est tellement difficile à expliquer « la Recherche »… Attention, ce n’est pas du tout le fait de se croire supérieur, style « vous pouvez pas comprendre » mais je ne sais pas pourquoi c’est toujours aussi difficile d’expliquer concrètement les choses!!!!
    Je ne sais pas comment tu es tombée dessus mais merci pour ce partage et je vais le faire acheter au labo, c’est la base!!!!!!
    Bisous
    Caroulette »
    …..
    ….
    Merci à notre chère amie blogueuse France
    jp

    • Pierre Joliot se place à l’âge de ses jeunes lecteurs, environ 9 ans.
      La réaction de votre fille est fort intéressante, et je vous remercie tous les deux !
      Personnellement, je suis chercheur littéraire – avec résultats et publication, une autre en cours. Un collègue m’a dit – comment cela se fait-il, nous étions plusieurs à voir ce document, mais nous n’avons pas vu ce que vous y avez découvert ( un document en Réserve à la Bibliothèque nationale de France ) – je lui ai répondu – oui, peut-être, mais je n’avais pas d’idées préconçues sur cet auteur, donc quelque chose m’a frappée … qui est devenue une évidence.
      Je peux vous dire que le jour de septembre où j’ai fait cette découverte, j’étais émue, et je suis sortie de la BNF Richelieu, quand la nuit tombait, et je versais quelques petites larmes sous la pluie. Je rendais justice à un écrivain que j’aime beaucoup.Une belle émotion.C’était une découverte en solitaire, mais je suppose que les chercheurs scientifiques sont parfois en groupe ?

      Amicalement

  2. Il me semblait que j’avais lu quelque part que vous étiez chercheur littéraire. Comme je suis curieux, j’ai tapé « chercheur littéraire » dans Google (https://www.google.fr/search?q=chercheur+litt%C3%A9raire&ie=utf-8&oe=utf-8&client=firefox-b&gfe_rd=cr&dcr=0&ei=CulpWtmBNI-q8wfRkZKgAw) pour me tuyauter. Puis finalement je me suis dit que ça serait mieux de te demander en direct en quoi consistait ton « boulot ». Je m’aperçois que je te tutoie maintenant. Entre chercheur c’est normal. Non je rigole je ne suis pas chercheur. Je connais juste un peu le « truc » car j’ai une fille chercheur qui comme toi a eu des résultats et a été publiée. Bon allez France éclaire-moi stp !
    Amitiés
    jp
    …..
    PS. Au fait je suis quand même chercheur moi aussi, oui « chercheur de champignons » et au risque de passer pour un vantard je suis même spécialiste.
    Excuse-moi pour ma dissipation coutumière…

    • Je n’aurais pas pensé à cliquer les mots sur google – parce que cela me semble naturel ! Oui, le profil correspond – mieux vaut avoir une passion pour la littérature – ce qui est mon cas. 🙂
      Ta fille est chercheuse dans quel domaine ?
      Sur ces blogs, comme l’a fait remarquer Denise, la coutume est de se tutoyer – sauf quelques personnes. Nous nous connaissions avant, en nous vouvoyant et nous n’avons pas modifié.
      Bonne chance pour ta fille, car dans ces domaines, il n’y a pas que le courage, et la persévérance, il faut la chance!
      Bonne fin de semaine – amicalement – france

      • Carole est chercheur en biologie moléculaire. Elle est au laboratoire de biologie fonctionnelle interaction et insectes (BFII) qui dépend de l’Unité Mixte Recherche à l’INSA de Lyon, bâtiment Louis Pasteur.
        Bonne chance à toi aussi.
        Amicalement.
        Jp
        ….
        PS. « Les chercheurs » je vous admire, sincèrement…

Bonjour - Hello - Can I modify later ? Thank you

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s