Jeanne Moreau – une silhouette, des couleurs dans la rue à Paris – et autres petits potins

Jeanne Moreau, star française à la voix exceptionnelle, à l’élégance toujours raffinée, etc  …

J’ajoute aux multitudes de louanges et d’hommages mon simple  petit témoignage :

  •  Je l’ai aperçue une première fois rue du Faubourg Saint-Honoré où nous nous promenions ma mère et moi.Voici Jeanne Moreau, accompagnée de son fils, une silhouette étonnamment petite, très fine. Elle était habillée ce jour-là d’un blouson – pantalon en jean bleu – et elle avait incontestablement – j’ai le regret de le dire, l’air revêche !

–   La seconde fois, elle  passait le long des murs blancs du Ministère de la Marine, Place de la Concorde, et elle portait une tenue spectaculaire, longue et ample cape violette sur une  robe longue rouge  gonflées par le vent  ( je traversais à ce moment juste en face depuis les Tuileries ).

Il y a quelques mois,  c’est Pierre Cardin, de dos, que  j’ai  aperçu du côté de la salle Pleyel :  une allure de jeune homme !

Sinon …  une amie qui essayait de se distraire du divorce douloureux qu’elle avait dû demander travaillait comme secrétaire d’un chirurgien esthétique réputé. C’est elle qui m’a dit que Jeanne Moreau était venue consulter en raison d’une chirurgie esthétique manquée.  Elle ne m’a rien dit d’autre.

Jeanne Moreau a été l’élégance même toute sa vie. On remarque qu’en avançant en âge, elle attirait l’attention sur des points lumineux de sa silhouette, ses cheveux d’un très joli blond,  des bijoux portés près du visage, broches de bonne taille, boucles d’oreille donnant de l’éclat. Il y a eu l’interview chez elle où  c’étaient ses mains qu’elle mettait en valeur, par les manchettes  de son chemisier blanc brillant sortant largement de sa veste noire assez ample, fermées par des boutons-bijoux – et elle faisait des gestes très harmonieux : l’actrice se mettait en scène  ! Et ce regard fatigué mais toujours pétillant.

Une remarque en passant : elle  a bénéficié  de cheveux très solides, car elle leur en  a fait voir de  toutes les couleurs ! C’est ce qui la rendait si attrayante, cette diversité en tant de domaines, coiffures, rôles, tenues du noir et blanc  au coloré flashy. Elle a tant osé  !

Elle avait déjà beaucoup de grâce dans ses premiers films noirs, comme   » Gas-Oil  » où  elle est une jeune institutrice amoureuse d’un Jean Gabin routier ( dialogues de Michel Audiard pour ce mélo en noir et blanc ).

On la suit, femme du monde habillée Chanel dans  » Ascenseur pour l’échafaud  » , époque Louis Malle, puis il y eut la période Pierre Cardin.

Elle confiait que pour rencontrer  Pierre Cardin, elle s’était rendue plusieurs jours de suite à sa descente d’avion  … et elle l’a enfin croisé  » par hasard « . Il souhaitait l’épouser, mais elle ne pouvait plus avoir d’enfant et ils sont restés amis proches.

Est-ce avec lui qu’elle a partagé le repas de son dernier dimanche, le  30 juillet, juste avant sa mort, survenue dans son sommeil, comme Marie Laurencin ?

C’était une femme forte, et même dure, selon Brigitte Bardot – sa co-interprète de  » Viva Maria  » – je  me souviens avoir feuilleté dans les collections de ma mère, un   » Elle  » où on pouvait lire un reportage sur Jeanne Moreau dans sa belle maison de la Garde-Freinet,  dans le Var. Elle y était visiblement heureuse, recevant ses amis pour lesquels elle aimait faire la cuisine, etc.

Mais il y eut ce mariage malheureux aux Etats-Unis, suivi d’un divorce si coûteux pour elle qu’elle dut vendre  sa maison … elle dira plus tard, sans éprouver de regret… Toujours l’élégance.

Elle louait un appartement qu’on dit grand et très beau du côté de la salle Pleyel. L’immeuble était menacé de  » vente à la découpe  » si bien que les locataires qui ne pouvaient acheter leur  appartement devaient partir.  Elle fut à la tête du mouvement de protestation, et de façon fort énergique. En tous cas, elle était restée chez elle, et elle est morte chez elle, entourée de ses livres.

Elle parlait si bien du poète Norge, entr’autres, qu’elle m’ a incitée à le lire, et j’ai bien aimé.

Je regretterai toujours que   » Jules et Jim  » se termine aussi mal …  alors qu’elle  y était si belle, et troublante.

France FOUGERE

Mademoiselle Chanel et Mademoiselle Moreau

 

Merci – Elle –  4 août 2017  – tous leurs droits réservés, etc – copyright

5 réflexions sur “Jeanne Moreau – une silhouette, des couleurs dans la rue à Paris – et autres petits potins

  1. Malgré toutes ces éloges, je n’ai jamais éprouvé la moindre sympathie pour cette femme. Et quand j’ai appris son attitude envers son enfant -le pire est qu’elle s’en vantait presque- j’ai été confortée ds mon idée d’une femme imbue de sa personne.

    • Mais un grand talent et la durée ! – sur le plan humain, il aurait fallu l’approcher –  » on dit  » qu’elle était une femme dure effectivement – pour son fils, comment savoir, elle reconnaissait avoir éprouvé tardivement un sentiment maternel.

  2. I saw her first in « Elevator to the Gallows », a riveting tale of intrigue and murder! I liked her better in « Jules and Jim », perhaps a happier (?) way for a woman to deal with a husband and a lover! Well, maybe not since she and her lover drive off the side of the bridge and drown in the end of that one. Regardless, Jeanne Moreau was an international treasure and will be missed except for her legacy, her oeuvre.

    • Hello Doug – thank your for your message. The TV program this week gave us  » Ascenseur pour l’échafaud » again -life, a part of life some years ago – a real thriller and the famous music… also  » Jules et Jim  » which I like most. Howewer Catherine is maybe a bit nevrotic … she wanted the exclusivite of her two lovers.
      Beautiful words :  » international treasure  » – my french heart appreciates !
      She was Orson Welles’ muse, friend, maybe lover … how many… a legend, a lady who worked a lot – imagine the number of scenarii she had to learn by heart, films, theatre, etc !
      Amitiés – france 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s