Bibliothèque nationale de France, Paris – site Richelieu – la rénovation en cours

Voici la salle de lecture  Labrouste, du nom de son architecte, ainsi qu’on pouvait l’admirer  depuis son origine, 1867, jusqu’aux années Mitterrand.

Sur la gauche, vous voyez le pupitre où était installé un des bienveillants Conservateurs toujours prêts à apporter une aide aux lecteurs.

Au XIXème siècle, Remy de Gourmont, jeune érudit venu  de Normandie, alors attaché d’administration,  plein de science et de zèle, recevait par exemple …  Jules Barbey d’Aurevilly, Verlaine, et puis aussi Paul Léautaud. ..  Quand il quittait la rue de Richelieu, il allait souvent rejoindre Joris Karl Huysmans, qui travaillait au ministère de l’Intérieur, et ensemble, ils marchaient, ils bavardaient, entraient dans un café.

J’ai  toujours une pensée pour Remy de Gourmont quand j’entre à la Bibliothèque nationale, Richelieu, comme lorsqu’on entre dans un lieu … pareil, je n’ose dire saint, mais c’est un peu cela.

C’était le bonheur, le lieu où j’oubliais tout, une atmosphère studieuse et douillette.

On a décidé de travaux qui de toutes façons étaient nécessaires car le réseau électrique devenait dangereux. Toutes les réserves de livres ont été transférées à la Bibliothèque nationale site Tolbiac. On peut y travailler dans des nouvelles conditions modernes et confortables. La Salle des Manuscrits au premier étage  de Richelieu est restée longtemps accessible.

Dans la prestigieuse Salle Ovale, voir ci-dessous, on pouvait encore consulter les usuels, des revues savantes, spécialisées,  faire des recherches  bibliographiques  à partir aussi  ces postes  électroniques, etc, mais il a fallu partager les lieux avec l’INHA, Institut national d’Histoire de l’Art, qui accueille des étudiants en art de tous âges du monde entier.

La rénovation de la Salle Labrouste est achevée, et c’est là que l’INHA va désormais s’installer, en bénéficiant de l’apport de deux autres importantes collections, le Fonds Jacques Doucet, celui de l’Ecole des Chartes.

Vont commencer  les travaux de rénovation de la Salle Ovale…

Un Directeur qui passe …  veut aussi supprimer le très bel escalier de fer forgé, entouré dans l’entrée des bustes familiers des personnalités-maison.  Cela n’a pas manqué de soulever de vives et multiples protestations. Mais…  il y a grand  risque de voir mettre en oeuvre le principe  :  » nous  supprimons des arbres et des fleurs puisqu’il nous faut un parking  »  !

Et revoici la salle Labrouste après travaux :

Source : Chroniques  de la BNF – janvier-mars 2017

France FOUGERE

6 réflexions sur “Bibliothèque nationale de France, Paris – site Richelieu – la rénovation en cours

  1. Bonjour chère France, un grand merci pour ce magnifique billet sur les bibliothèques, la première était déjà très belle mais la deuxième de la dernière photo est de toute beauté. J’aime beaucoup l’architecture.
    Douce journée chère amie avec mes amitiés
    Bisous ♥

    • Merci beaucoup, chère Denise- L’architecture était déjà hardie, et la voici lumineuse. Un des charmes du lieu tenait à son petit  » jardin Vivienne  » … marronniers, un arbre-mûrier, fleurs … quelques petites plates-bandes où venaient les moineaux, les pigeons, et aussi les riverains, comme les lecteurs faisant une pause. La rénovation est passée par là … Un peu de nostalgie et de fierté aussi car c’est une magnifique réalisation, digne des riches collections.
      Je te souhaite une belle, paisible soirée, avec mes bises et mes amitiés – france 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s