L’historienne d’art irlandaise Bernadette Murphy a résolu l’affaire de l’oreille coupée de Vincent Van Gogh – son enquête ( à suivre )

img_0001

 

L’historienne d’art  indépendante irlandaise Bernadette Murphy, qui vit depuis trente ans à Arles, a mené une enquête méthodique, acharnée,  voyageant, confrontant les témoignages, s’imprégnant de l’oeuvre du grand et si malheureux Vincent, pour parvenir à ce qui  apparait bien être la vérité  : oui, Vincent s’est coupé lui-même son  oreille, ne laissant que le lobe,  ainsi que le prouve le croquis effectué par le médecin qui l’a vu et soigné.

Et non, la jeune femme à qui Vincent a porté l’oreille  – comme un torero …  n’était pas une  » fille de joie « . Certes, elle travaillait dans une maison de tolérance d’Arles, mais comme servante, faisant le ménage. Les descendants veulent rester discrets.  La  jeune femme   » Rachel   » qui fut soignée à Paris par Pasteur lui-même parce qu’elle avait été mordue par un chien enragé, y a rencontré Van Gogh et l’a suivi à Arles.

On apprend vraiment du neuf dans le beau documentaire qui a été présenté sur Arte – et peut être revu en replay.

Le travail de Bernadette Murphy a été publié chez Penguin Books, et on annonce sa traduction pour octobre 2017 en France, chez Actes Sud.

 

img

Je reviendrai plus amplement sur cet épisode.

 

4 réflexions sur “L’historienne d’art irlandaise Bernadette Murphy a résolu l’affaire de l’oreille coupée de Vincent Van Gogh – son enquête ( à suivre )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s