Oh ! quelquefois il faut protester

img_0012

 

Voici ce qui s’est passé  : jeune chatte Tricolore a trouvé très amusant de jouer avec toutes les décorations de Noël, les branches, etc, donc, il a été  impossible de prévoir  quelque chose de spécial à l’intérieur de l’appartement.  Plus tard, elle sera assagie, comme Persane, et à ce moment-là, ce seront d’amusants souvenirs.

J’ai donc décidé d’orner la porte extérieure de l’appartement, d’autant que c’est très possible, car je ne gêne en rien  le passage. Le couloir est triste, à mon avis, et cela fait plusieurs années que j’installe un petit arbre de Noël devant la porte d’entrée,  dans un coin, au milieu de pots de fleurs, en attendant le jasmin. Aucune réaction contraire des atrabilaires de l’immeuble  qui en compte quelques-uns …  Visiteurs attendris  !

Surprise ce matin:  les anges,  les motifs découpés dorés … ont disparu … Reste l’étoile.

Il y a quelque temps, une jolie fleur blanche  parfumée en pot a  aussi disparu.

Certes, une voisine proche n’est pas dans un état très normal – euphémisme, – au point de se tromper d’appartement, et de se retrouver dans mon entrée, d’où j’ai pu lui demander de sortir … pour mon médecin, c’est sûrement alzheimer. Pour le commissaire de police que je suis allée trouver, car  ses intrusions se sont répétées, également : alzheimer ! Mais il l’a convoquée … et depuis,  elle ne se trompe plus d’appartement, et pour tout dire, son agressivité s’est calmée.

Apparemment.  Mais je maintiens mes petits bonheurs de Noël.

Cette dame a déjà enterré deux maris … le troisième  …

Lorsque mes parents vivaient dans leur maison  ( escaliers au dedans et au dehors ), ils avaient été très perturbés en découvrant un matin qu’on avait franchi leur portail et pénétré dans leur jardin du  devant pour voler les jardinières fleuries de jonquilles posées sur le rebord de leurs   fenêtres.

Ils en ont éprouvé un vrai chagrin, car pour eux, la malhonnêteté ne pouvait pas s’exercer  sur des fleurs.

Les  » voyous  »  ont parfois assez bonne allure, insoupçonnable.

Donc, je réagis, et j’affiche. Faut se défendre !

( port – et non portent ! mais tant pis )

France Fougère

3 réflexions sur “Oh ! quelquefois il faut protester

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s