L’Impressionnisme se lève en Normandie – 1820 – 1886 – par Jacques-Sylvain Klein – Beau livre – Editions Ouest-France

 

img

( En couverture :  Eugène Boudin- L’emb arcadère à Trouville –  1884 – Collection particulière  )

Le mouvement impressionniste qui a bousculé les habitudes et les façons de voir   reste bien vivant  de nos jours, jusqu’à être remis en cause, non  pas dans son existence et son importance dans la peinture moderne, mais dans ses dates. Signe d’une grande  vitalité !

On fixe habituellement ses débuts avec le   » Salon des Refusés « , 1863, pour le clore en  1886, avec le sixième et dernier Salon du groupe impressionniste.

Deux tableaux :  »  Impression, soleil levant « ,  1872,  de Claude Monet – et    » Un dimanche après-midi à l’île de la Grande Jatte « ,  1886, de Georges Seurat – comme dates limites de cette courte période.

Pas du tout  ! veut démontrer  Jacques-Sylvain Klein, qui défend sa Normandie,  son patrimoine mis en valeur par les peintres  normands, mais aussi parisiens, britanniques …  venus peindre sur place bien avant, et bien après. Des Parisiens franchirent la Manche …

Il  le prouve dans ce livre copieux, riche de multiples reproductions, animé de notices convaincantes.Jean-François  Millet,  Gustave Courbet, bien d’autres, dont des peintres normands,  sont également convoqués.  Il voit donc large, remonte dans le temps, et pourquoi pas ?

 

img_0004

( Jean-François Millet – Pauline  Ono en déshabillé – 1843 – celle qui fut sa femme mourut de tuberculose trois ans après leur mariage  – Musée de Cherbourg, ville natale de l’artiste )

Déjà Henri Loyrette, qui fut Directeur du Musée d’Orsay, puis du Musée du Louvre, l’avait montré dans l’exposition dont il a été le Commissaire pour le Musée d’Orsay – Réunion des Musées nationaux  :    » Impressionnisme. Les origines  1859- 1869  » – en se référant à Charles Baudelaire :   » C’est en 1859, l’année où  Baudelaire fait pour la dernière fois se chronique du Salon et où Delacroix  expose ses toiles que l’on peut  situer les débuts de l’  » impressionnisme  » : Monet et Pissarro  inaugurent alors une ère nouvelle, revendiquent un art –  » affranchi  du ligotage  officiel des écoles  » – selon l’expression de J.-K. Huysmans.  »

img_0002

Nous voici donc plongés dans la beauté, dans la luminosité particulière du Havre, de Rouen, Honfleur, Etretat, Dieppe … en merveilleuse compagnie !

img_0003

Regardez, savourez ces quelques extraits  !

img_0005

img_0006

 

img

 

img_0007

 

 

img_0011

 

img_0012

img_0013

( Auguste Renoir –  Au bord de la mer – 1883 –  New York, The Metropolitan Museum of Art –  :  » Sept années de suite,  Renoir passe l’été dans la magnifique propriété des Berard, près de Dieppe, le château de Wargemont  » )

 

Jacques-Sylvain Klein – L’ Impressionnisme se lève en Normandie –  1820-1886 – Nombreuses illustrations en couleurs – Editions Ouest-France – Relié format   27 x 23 cm – 192 pages-  35 Euros – Nombreuses notes – Muséographie –  Bibliographie ( manquent les listes des peintres et des oeuvres présentées )

 

img_0001

( Tous droits réservés, etc – copyright )

6 réflexions sur “L’Impressionnisme se lève en Normandie – 1820 – 1886 – par Jacques-Sylvain Klein – Beau livre – Editions Ouest-France

  1. Bonsoir chère France, un grand merci pour ton excellent choix de toiles, quel beau partage. Je me souviens d’avoir déjà vu dans un autre endroit, la toile de Claude Monet « la pie » avec les ombres sur la neige, C’est de toute beauté.
    Douce soirée France avec mes amitiés
    Bisous ♥

    • Bonsoir, chère Denise – merci à toi : Ce beau livre est fort agréable à feuilleter, car on retrouve les tableaux qu’on aime dont  » La Pie  » que j’aimerais regarder chez moi … et on peut en découvrir d’autres, le résultat des recherches patientes de l’auteur qui connait bien son sujet.
      Bonne fin de semaine, heureux moments pour toi et les tiens ! Bises et amitiés chaleureuses – france 🙂
      ( J’ai remis  » La pie  » bien droite – ce n’est pas toujours si facile de numériser des pages de catalogues un peu lourds … et hier soir, j’étais un peu fatiguée )

    • So beautiful, a travel in Normandy and ancient times always modern ! Thnak to you, dear Nia – so pleased to read you again and see your beautiful photographes – Love to you – Bises et … Merry Christmas time 🙂

    • Bonsoir ecceamor, merci à toi pour ton gentil commentaire et tes beaux souhaits – Pauvres femmes qui mouraient si jeunes de cette maladie terrible … comme Marie Bashkirtseff – Doux, Joyeux Noël et la paix, enfin !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s