Dominique Camus – Enquête sur l’existence des dons de naissance, leveurs de maux … Editions Ouest-France

img

 

L’auteur, très compétent en la matière, conseille évidemment de consulter d’abord un médecin – et d’être prudent. Néanmoins, il faut reconnaitre que certaines personnes possèdent des dons qui leur permettent de guérir les autres.

Il s’agit de souffrances causées par des brûlures,  des foulures, entorses, ou certaines maladies de peau, verrues par exemple … Les  » leveurs de feu   » stoppent les douleurs si vives que doivent supporter les personnes brûlées.  Dominique Camus donne des conseils précis : en cas de brûlure, rendre visite au   » leveur de feu  » le plus rapidement possible, sans avoir utilisé de pommade ou   » biafine  » , selon lui.

Vous ne trouverez pas de  » bonnes adresses  »  car il a changé les noms. Mais on peut les connaître en posant des questions autour de soi, et vous serez certainement surpris de découvrir  qui sont les  » magnétiseurs « ,   » guérisseurs « ,  » toucheurs et signeurs « .

D’où viennent leurs dons ? Comment s’expriment-ils ? Il existe une différence entre  celles et ceux qui se font payer … et les autres qui estiment qu’un don reçu, celui de soigner, ne se fait pas rémunérer.  Celles et ceux qui sont   » vrais   »  sont éprouvés par une séance au cours de laquelle elles / ils  ont apporté un soulagement.

Quelque chose passe d’un être humain à un autre, en plus du réconfort, de l’attention dont on a besoin.

L’auteur a publié un nombre important d’ouvrages sur ce thème- et autres  mystères :  voir la liste, toute une page en début de volume

En fin de volume, il ajoute une riche  bibliographie.

Dominique Camus  – Enquête sur l’existence des dons de naissance, leveurs de maux, toucheurs et signeurs – Editions Ouest-France –  Format relié 14 x  20 cm  -168 pages – 13, 90 Euros

img_0001

 

( Tous droits réservés, etc – copyright )

10 réflexions sur “Dominique Camus – Enquête sur l’existence des dons de naissance, leveurs de maux … Editions Ouest-France

  1. Cela peut exister. Mes parents me disent que lorsque j’étais vraiment toute petite, mes poignets étaient fragiles, au point d’avoir comme des entorses à répétition. Le guérisseur a fait ce qu’il fallait, et cela a disparu. Cela m’est arrivé de tomber les mains en avant par terre, donc assez durement et je n’ai jamais eu aucune fracture, aucune foulure.
    J’avoue que j’aurais bien voulu avoir un don et soulager.
    Bises 🙂

  2. Bonjour chère France, ton billet m’a beaucoup interpellée car je suis persuadée que certaines personnes ont un don.
    Il y a plusieurs années, mes filles avaient 7-8 ans, elles ont 11 mois de différence et la cadette avait des verrues entre chaque doigts des mains. J’ai vu plusieurs médecins et aucun traitement efficace. A l’époque, nous étions en Italie, en vacances, dans mon ex-famille. Ma belle-soeur me dit qu’elle connaissait un paysan qui enlevait les verrues et il le faisait même à ses vaches. Un peu septique, nous avons dit oui, pourquoi pas! Ce monsieur et son épouse nous ont invité dans leur ferme mais il fallait venir un certain jour de pleine lune. Madame avait préparé un très bon repas.
    Ensuite, Monsieur vient vers ma fille et regarde ses mains et sur chaque verrue de chaque doigts, il tournait dessus avec son pouce.
    Moi-même, j’avais une verrue sur le pouce et chaque fois que je m’habillais, je l’accrochais alors je lui ai demandé de faire la même chose sans y croire. Il nous a dit que cela ne disparaîtrait pas tout de suite mais dans deux ou trois mois. Il nous a aussi expliqué que même son épouse ne connaissait pas son secret.
    De retour chez nous, après trois mois, je crois, j’ai constaté que ma verrue avait disparu et toutes les verrues de ma fille également. Tout cela sans douleur. Bien entendu, cette personne faisait cela gracieusement. Voilà pour la petite histoire et merci pour ton billet.
    Il fait beau et j’ai fait une promenade aux alentours de chez nous 🙂
    Douce fin de journée chère France, mes amitiés et bisous ♥

    • Magnifique témoignage, merci à toi, chère Denise, tout y est, les rites, la gratuité, le mystère, et la guérison !
      Ici, c’est le jour gris, après le soleil d’hier ! – bonne soirée, avec mes bises et amitiés – france 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s