Journée de la poliomyélite – et efforts pour l’éradication toute l’année

 

img

Dans un article du Point.fr, lundi 24 octobre 2016, j’ai lu que, selon l’auteur de l’article, il ne restait plus que très peu de survivants des épidémies de poliomyélite qui ont sévi il y a 30, 40, 50 ans. Non ! Dans un  » Elle « , il y a quelque temps, à propos de chaussures, une journaliste  » Dr ADA  » se moquait des polios  et de leurs supposées chaussures orthopédiques ( pas pires que les Doc Martens ! ) car selon elle, ces personnes étaient   » en noir et blanc « , donc  pratiquement mortes. De plus, beaucoup de dames polios sont extrêmement élégantes  ( lire   » La cache  » de Christophe Boltanski qui témoigne sur sa mère, en littérature Annie Lauran )

C’est une erreur de croire cela et de diffuser cette fausse information.

Il existe d’anciens polios célèbres, bien vivants et   » en couleurs  »  – sans compter les discrets :  ainsi  Francis Ford Coppola,  Mia Farrow, qui souffrent du syndrome post-poliomyélitique. Ce truc peut s’analyser  comme une autre polio qui survient à longue distance de la polio d’origine, 30, 40  après, même si la personne était totalement guérie. Au grattage et au tirage, la double surprise en quelque sorte !

Malek  Boutih, homme politique plutôt jeune, fut atteint de  polio et fait actuellement carrière.

Le père de Bob Dylan a été aussi atteint de polio et a guéri.  Le Président F.D. Roosevelt  est resté paralysé – et le Général de Gaulle a rendu hommage à son courage.

Mia Farrow a d’ailleurs adopté un jeune polio parmi tous ses enfants car elle sait ce que c’est. Elle l’a raconté dans son livre de Mémoires, en décrivant les symptômes, la douleur de l’attaque de polio de l’enfance.

Philip Roth, sans en avoir été atteint, en parle de façon très juste dans son roman   » La cible « .

L’article  sur le Rotary cite des pays où la maladie sévit encore :  Pakistan, Afghanistan, Nigeria. Et les suites sont terribles  pour les enfants touchés, car ils restent  livrés à eux-mêmes, sans aucune possibilité de rééducation qui coûte cher.

On est toujours près de l’éradication mais elle n’est pas encore atteinte !

Il faut vacciner.

Le jeune homme de Saint-Malo, 35 ans,  danseur extraordinaire, est un rescapé sauvé aussi par l’adoption. C’est une belle histoire, celle de BBoy Junior. Elle démontre que la polio frappe toujours.

10 réflexions sur “Journée de la poliomyélite – et efforts pour l’éradication toute l’année

    • Oui, et la contamination continue, tandis qu’il n’y a toujours pas de traitement. Il faut vacciner, et pourtant même en France, des parents ne veulent pas vacciner.
      Tu as vu, BBoyJunior !
      Merci à toi,Hervé, bonne soirée aussi et amitiés – france

  1. je connaissais quelqun à st servan qui avait la polio, il arrivait a faire du velo de course ! il etait gentil, et petite il me donnait des bonbons ou des sous pour que je m’en achete, et un jour , on lui a volé son vélo, j’ai eu beaucoup de peine pour lui,
    je fut un peu triste des années plus tard, je l’ai revu , il avait bien changé,

    • Il y en a plus qu’on ne croit.
      Tu as rencontré un gentil monsieur, et a-t-il pu acheter un autre vélo ?
      J’ai eu une amie ( décédée maintenant mais d’une maladie de coeur ) qui petite fille, avait eu la polio à un bras, avec des soins faits n’importe comment, car à une époque on essayait l’opération et elle a refusé – puis elle a récupéré totalement. Elle venait du centre de la France, et s’était installée à St Servan avec sa famille.
      Un autre ami à Rennes, en fauteuil roulant depuis ses 17 ans, un coeur d’or, très gentil. Il avait organisé une association pour l’aide, morale, et aussi pour les transports, ce qui est important, en donnant du travail à des conducteurs valides. Cela fonctionnait très bien, mais après le scandale de l’Arc – tu te souviens, le scandale a été nocif pour ces associations, même comme la sienne, honnête et très bien gérée.
      Il est mort il y a deux-trois ans.
      J’en connais d’autres, bien vivants ! qui font oublier leurs trucs, ou d’autres. Des personnes non polios sont geignardes alors que les polios, c’est rare.
      Mes parents ont eu des amis à Fougères dont la maman avait eu deux enfants, ensuite elle a contracté la polio, puis a eu deux autres enfants. Le problème c’est qu’elle était  » forte « , et avait encore plus de mal à marcher.
      C’est pourquoi j’en ai souvent entendu parler, et je voyais cette amie avec ses cannes, qui avait tant de mal à se propulser.
      Bises bretonnes.

  2. Encore une maladie parmi tant d’autres, malheureusement, il est difficile de soigner toute la population mondiale; C’est pour ca qu’il est important que les médecins et les autres citoyens œuvrent pour lutter contre la poliomyélite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s