Sao Paulo, Brasilia racontées par Anne-France Dautheville (  » La demoiselle sur une moto  » qui a parcouru le monde et sait le rendre visible)

Un des nombreux livres passionnants d’Anne-France Dautheville

lepapillondeslivrescerclerenevigo

 » Sao Paulo ne commence jamais, ne commence nulle part. Insensiblement, les pavillons  dans leurs jardins se serrent, les immeubles grandissent,  les trottoirs se remplissent.  Soudain, on réalise qu’on  est en ville, une ville démesurée, cernée  par des bidonvilles, des usines, des boulevards périphériques,  une ville quasi-occidentale, tentaculaire… « 

  » Brasilia, c’est le triomphe de l’intelligence. Malgré mon air de me moquer, j’ai été fascinée par l’aventure intellectuelle  qu’elle représente. Qu’un seul homme, Costa donc, ait mission  de créer un univers à lui tout seul, d’imaginer non seulement un lieu, mais l’humanité qui va y vivre, et la manière dont elle va se comporter…  Un immense travail d’écrivain au fond. Fascination de reconnaître l’esprit d’un homme à travers une ville entière.  De sentir une volonté à travers les choses. De voir comment il a  réussi à  mêler l’efficacité à la beauté.

Car Brasilia est belle, et grande « .

( Extrait…

View original post 39 mots de plus

6 réflexions sur “Sao Paulo, Brasilia racontées par Anne-France Dautheville (  » La demoiselle sur une moto  » qui a parcouru le monde et sait le rendre visible)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s