D’anciennes photos, vers 1950, de la poste de Saint-Malo … qui va disparaître …

La grande poste intra-muros dans la vieille ville fut centrale et on voit que de nombreuses personnes y avaient un emploi.  Elle se trouve sur une place qui centralisait divers services officiels, comme le Commissariat de police, les Impôts, et tout près le Tribunal, qui seul reste, en attendant la fin d’une nouvelle construction en périphérie.

img

 

img_0001

Tous droits réservés,  etc – copyright – de Dominique Fleuriault et OF – merci !

16 réflexions sur “D’anciennes photos, vers 1950, de la poste de Saint-Malo … qui va disparaître …

    • L’immeuble lui-même, en belles pierres, avec des sculptures, ne va pas disparaître, mais le service public, si. Le maire actuel, depuis 2014, a la manie de la transformation. Le bel immeuble des Impôts va devenir un hôtel dont la terrasse va empiéter sur le joli jardin public, et des arbres seront enlevés ! On peut manifester, il ne veut rien entendre.
      Mes parents avaient leurs bureaux dans l’intra-muros, et certes, l’été, la circulation était difficile! Ils avaient leur boite postale dans cette poste très animée, active … Evidemment, tout change.
      Mais les nouveaux bâtiments administratifs construits à la périphérie sont laids, noirs … L’ancien commissariat de police était vétuste et insalubre, et maintenant nos policiers sont satisfaits, ceci pour terminer sur une note positive.
      Bonne soirée et amitiés – france 🙂

    • Bonjour pimpf 🙂 je reviens de la poste, justement, une autre, où il n’y a presque plus de personnel, mais des automates. Au guichet, une jeune stagiaire pleine de bonne volonté, stressée, qui avait le hoquet, la pauvre ! Mieux vaut tout de même des emplois, évidemment – amitiés, et bonne suite de semaine 🙂

      • il faut dire que lavolumétrie de courrier diminue au fur et à mesure, les paquets / colis sont pris en charge par des entreprises privées, sous traitantes de la poste… le métier de facteur avait son utilité mais la que dire? bonne fin de semaine 🙂

    • On dit en effet qu’il y a moins de courrier, mais il en reste quand même ! Et les journaux pour les abonnements ! On  » dématérialise « , effectivement, mais tout cela entraine une perte d’emplois. Est-ce un bon calcul ? Je ne le pense pas, personnellement, car il faut rester  » humain « . Amicalement 🙂

      • oui il en reste mais ça va se réduire, demains les factures dématérialisées, les impôts en 2018 , plus de papier pour personne, les fiches de paie pour toutes les sociétés 2018. Et les abonnements au magazines et journaux papier sont en chute libre… ça déshumanise mais ça parvient aussi en théorie plus facilement … j’ai peur qu’on ne vienne à une société tel que dans le film « Wall-E » de Disney ou avec robot et automatisation on n’en vienne à ne plus sortir de chez nous et à ne plus bouger car tout est fait pour qu’on ne fasse plus rien justement … ( tous les pays ne seront pas en mesure de suivre aussi ce qui créera encore plus un clivage…) tout est un choix de mode de vie , aider et faciliter la vie oui mais pas n’importe comment. Et pour le cas de la poste certes leur travail et périmètre de travail devra surement évoluer mais il faudrait que ce soit accompagné, suivi de manière intelligente et humaine, ce qui est loin d’être le cas je pense aujourd’hui… Bonne journée 🙂

    • J’ai mis un post à 15 h 46 – à propos d’un paquet  » colissimo  » reçu cet après-midi, vers 16 heures France- le facteur de la Poste livrant depuis 5 heures ce matin, m’a-t-il dit.
      Je ne connais pas ce film de Walt Disney …
      Il y a aussi les  » drive  » qui rendent certainement service – mais enlèvent le plaisir de faire son marché, y compris en grande ou moyenne surface, où l’on rencontre des gens, où l’on voit ce qu’on achète, et on trouve des idées nouvelles.
      Et tout le monde ne peut ou ne sait  » dématérialiser « .
      Un ami avocat me dit que les documents échangés dans le monde judiciaire le sont maintenant par une voie spéciale, totalement informatisée, dématérialisée justement, y compris pour leur production aux magistrats. Et des difficultés pour certains avocats anciens dans le métier, qui ne s’y mettent pas du tout, ou ceux, même jeunes, qui travaillent au dernier moment … et l’informatique tombe en panne !
      On aura toujours besoin de contacts humains; d’où le succès des marchés locaux.
      Bonne fin de journée, pimpf – amicalement 🙂

    • Bonjour Hervé, on va voir bientôt une  » commission  » pour étudier le  » problème  » ! et il n’y aura pas de solution, alors qu’il faudrait du bon sens, en respectant les êtres humains.
      Bonne suite de semaine,et mes amitiés 🙂

  1. bon apres midi : i like very much this post. i think the old photographs in black and white are more clear than those in color (except, of course, those taken by your digital camera).
    sorry for the postal office. in italy too there’s the same thing. anyway i le regret the paper made old postcard and letter…..but thinking about……now i am writing on a computer screen….

    ciao,
    Rinaldo Rasa

    https://it-it.facebook.com/Rinaldo-Rasa-357218965337/

    ………..

    • Cher Rinaldo, the photograph had a very good idea, to take so many photographs and his son has kept them ; we saw also how they were dressed. And you can notice that the ladies have 2 men ( responsables ? ) on the 2 sides, no chief-ladies !
      Never mind, we can use both paper, computer, the advantage of living in 2016 !
      I wish you a nice day- Ciao 🙂

  2. Eh bien justement, j’attendais un paquet  » colissimo  » : il est arrivé vers 16 heures, et le postier m’a dit qu’il livrait des paquets depuis 5 heures ce matin, et que les fêtes approchant, il aurait de plus en plus de travail.
    Bon, je l’attendais plutôt vers 9 heures ou en fin de matinée …
    Donc, le travail ne manque pas ! La Poste pourrait recruter davantage ?

    • Les Japonais savent que tout peut disparaître, à cause des tremblements de terre. C’est pourquoi ils photographient beaucoup. C’est sage.
      Ces photos sont fort intéressantes.
      Tu connais les noms des rues de l’intra-muros :,rue de la Pie qui boit, etc … quand mon père devait se rendre dans l’intra-muros l’été, ces années où les voitures y avaient encore accès, et qu’il les trouvait dans la rue devant sa voiture et que cela le retardait, il nommait ces rues  » Rue de la fesse qui remue « , c’est ce qu’il voyait devant son pare-brise ! Bises bretonnes,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s