Les Anges de Charles Gleyre ( 1806, canton de Vaud, Suisse – 1874 )

img_0006

 

Une partie du tableau est reproduite pour annoncer l’exposition au Musée d’Orsay.  C’est ainsi que je découvre ce peintre solide et sérieux, stoïque dans les épreuves, sage dans les succès, voluptueux et mystique, généreux jusqu’à fonder  son école gratuite pour jeunes artistes, dont Frédéric Bazille, Sisley, Renoir, qu’il influença  (  leurs toiles sont exposées côte à côte, une bonne idée de l’exposition ), mais Monet fit le difficile !

J’y reviendrai. Quelques mots :

Né en Suisse, il devint orphelin étant enfant,   passa sa jeunesse à Lyon dans sa famille et apprit le dessin. Il voyagea en Orient plusieurs années et aurait voulu ne pas revenir en Europe. Cependant il fit carrière à Paris, tout en illustrant l’Histoire de son canton de Vaud.

Cette toile est intitulée   » La fin du Déluge  « . On voit les terres surgir  pendant que l’eau recule.  Un arbuste apparait, et une colombe tient dans son bec un petit rameau.

Je la nomme pour ma part   » L’Espoir  » :  toute épreuve a une fin.

7 réflexions sur “Les Anges de Charles Gleyre ( 1806, canton de Vaud, Suisse – 1874 )

    • Bonjour chère Denise, oui, ce tableau est original et beau, montrant la profondeur de l’artiste?
      Je te remercie et te souhaite une belle journée. Nous avons eu une bonne pluie hier et elle était nécessaire ! Bises et amitiés- france

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s