Ida Simmons – Une heure avant minuit – Roman autobiographique traduit du néerlandais – Belfond Vintage

IMG

On ne peut lire ce roman autobiographique si touchant, candide  et spirituel sans  penser au destin de son auteur.  Ida Simmons, née en 1911  dans une famille juive d’Anvers, réalisait  une  belle carrière de pianiste soliste, sa vocation. Elle fut interrompue par  sa déportation en 1941. La jeune femme passa deux années dans les camps de  Westerbork, puis Terezin, où elle dut donner des concerts  … A sa sortie des camps, elle était si affaiblie qu’elle ne put poursuivre  sa carrière de concertiste. C’est alors qu’elle  rédigea ses souvenirs de jeunesse  – juste   » avant minuit  » dans sa famille dont elle dit elle-même qu’elle était  » excessive   » !

A sa sortie, son roman autobiographique obtint un grand succès aux Pays-Bas et en Flandre.

Mais, épuisée, Ida Simmons décéda brusquement en 1960, à La Haye, un an après sa parution, à l’aube d’une autre  brillante carrière.

Le livre a son histoire : une éditrice néerlandaise  l’avait reçu en cadeau de sa mère lorsqu’elle était jeune fille  … et elle le réédite !  Le beau récit fait le tour du monde, et le voici pour la première fois publié  en France, chez Belfond Vintage.

On lit les découvertes d’une jeune fille de 12 ans sur sa famille tempétueuse, sur elle-même – car elle est à l’âge où on se pose des questions sur ses possibilités,  sa séduction-  sur son talent de  pianiste – sur son entourage. Elle fait son apprentissage. Elle observe.

 » Le dimanche et les jours fériés, mes parents étaient comme chien et chat. Si le reste du temps  ils s’entendaient plutôt bien,  les choses s’envenimaient  les jours  de fête, et il faut savoir que les Juifs s’en voient infliger deux fois  plus  que le reste des mortels.  C’est pourquoi il importait pour moi  de savoir au plus vite à quelles dates  tomberaient nos jours fériés  dans l’année à venir.  Dès que je sus lire,  tous les mois de décembre, je me jetais sur le nouveau calendrier tout frais paru pour les repérer…

… Lorsque leurs disputes  étaient plus violentes qu’à  l’ordinaire, ma mère retournait avec moi chez ses parents. En ce qui me concernait,  ce retour dans ma ville natale présentait peu d’intérêt, jusqu’au jour où je fis connaissance des Mardell …  Si la dispute prenait de l’envergure,  j’avais gagné : Anvers. « 

C’est que la fortune de la famille connait des hauts et des bas, le père ayant été mal conseillé en affaires  : ah le cousin Salomon et le capitaine, à l’origine de bien des disputes !  Ils connaîtront  jusqu’à la misère, à Berlin. Puis un héritage arrive…

Chez les Mardell, la jeune fille se fait une amie, Julie, plus âgée qu’elle. Elle prend des cours de piano chez  une artiste au caractère difficile qui ne lui donne pas du tout confiance en elle, et pourtant, elle persévère. Bien sûr qu’elle pourra interpréter à merveille L’Apppassionata !

Et elle acquiert de l’ expérience  quand la mort  étrange de  Rosalba la gouvernante  lui révèle la double face de personnes qu’elle aime. Elle affronte aussi  la mort de sa grand-mère, l’abandon de son amie Julie, qui l’utilise pour partir en Angleterre avec son fiancé Gabriel, et ne lui donne plus jamais de nouvelles.

On ne peut s’empêcher de penser que Nina Companeez   aurait mis en valeur  dans un beau film  cette famille expansive et tourbillonnante …  On pleure, on rit, on se dispute, et on s’aime, avec passion …

IMG_0002

 

Ida Simmons –  Une heure avant minuit – Roman autobiographique traduit du néerlandais par Mireille Cohendy – Belfond Vintage – 224 pages – 17 euros

IMG_0001

Tous droits réservés, etc – copyright

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s