Une sottise grave socialiste de plus : la fin programmée de l’Hôpital du Val-de-Grâce, Paris, qui a déjà tellement manqué lors du 13 novembre 2015

 

IMG_0002

cliquer pour mieux lire

Cet hôpital militaire de grand renom, qui soigne aussi très bien les civils, est supprimé par une lubie calamiteuse  du pouvoir socialiste.

Or, il est démontré qu’il aurait permis   » d’éviter la saturation  des services d’urgence lors des attentas du 13 novembre 2015  » !

Article d’Yves Buisson et  Jacques Perget, membres de la Société des Amis du Val-de-Grâce –

Le Figaro – 7 mars 2016 – tous droits réservés, etc – copyright

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s