Alain Surget – Dieux grecs, dieux romains, comment s’y retrouver ? – Flammarion-jeunesse  » Castor-Doc « 

IMG

Un guide vraiment  indispensable pour découvrir, ou redécouvrir, le monde passionnant de la mythologie. L’auteur très compétent dessine une fresque, trace les portraits des uns et des autres, en soulignant  les points communs ou les dissemblances  des divinités grecques et latines :

 » Ce sont des puissances qui ont un nom, une image ou des pouvoirs pour intervenir  dans le monde des hommes.  Les mythes grecs du commencement établissent ainsi la généalogie et la hiérarchie des dieux. Les divinités ont une biographie semblable à celle des hommes et des femmes : ils connaissent les mêmes plaisirs ou événements heureux ( l’amour, la maternité ) et les mêmes désagréments et tourments ( la jalousie, la colère, la mort  ). »

La mythologie est souple : au cours du temps les aèdes ont modifié les mythes en ajoutant selon leurs fantaisies  toutes sortes de légendes brillantes.

 » Cependant, certains cycles  dits  » héroïques  »  se présentent plus nettement engagés dans l’Histoire et s’appuient sur toutes les expériences de l’homme dans la nature. Liés à la cité, ils contribuent à façonner la mémoire politique et l’identité de l »homme ( grec ou  romain ). Ils traduisent ainsi un réel effort d’organisation du monde et aboutissent à des récits d’un caractère plus littéraire que les légendes. L’Iliade en est l’exemple le plus célèbre « .

Et quelle source d’inspiration pour les artistes, les poètes, quel que soit le siècle !

Au début, il n’y avait qu’un monde noir, un monde instable, que les Grecs appelaient Chaos, avec un dessus, Nyx ( la Nuit ) et un dessous, Gaïa ( la Terre-Mère ). Gaïa donne naissance à Ouranos  … les nombreux enfants suivent, six Titans, six Titanides, trois Cyclopes, et trois Hécatonchires.  Ouranos ( grec ) correspond à Uranus ( romain ), mais le résultat est le même : il s’en débarrasse suivant divers procédés. Il  est le maître du ciel et des étoiles, de la pluie qui forme les lacs  et les rivières… Mais  Gaïa se révolte … et chez les Romains elle est appelée Tellus, très vite associée à Cérès.

Cronos échappe au  massacre … et ainsi commença la guerre des Dieux et des Titans.

Suivent les dieux de la première génération, puis ceux  de la deuxième génération, ensuite les divinités dites mineures, dont tout de même  Hélios ou Sol invictus,  Les Muses ou Camènes, les Charités ou les Grâces … le très intéressant Asklépios, Esculape, dieu guérisseur, avec sa famille liée à la médecine, Panacée, Hygie, Salus ( et l’explication du fameux serpent à la fois poison et remède ) …

 » Méditrina  était une autre déesse romaine  liée à la médecine. Déesse des soins, des remèdes et de la longévité, elle était aussi associée au vin dont les fêtes – les Méditrinalia – avaient lieu en octobre, après les vendanges.  En fait, plutôt que de célébrer les récoltes, il s’agissait d’honorer les vertus curatives liées à la boisson. D’où, peut-être, l’expression  » A votre santé !  » déclamée en portant un toast. « 

Sont ainsi démontrés les liens très forts entre ces civilisations qu’il faut garder vivantes, et  la nôtre. Elles font partie du quotidien,  et ce passionnant et érudit ouvrage – sous une forme très agréable – le démontre à chaque page :

Ainsi les Romains ont été les premiers à donner des noms aux planètes : Soleil, Mercure, Vénus, Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, Platon.

Lexique – Tableaux généalogiques – multiples et magnifiques illustrations en noir et en couleurs -(  un véritable livre d’art )- les attributs des dieux – et un quizz.

En couverture :  Poséidon –  » statue trouvée dans la  mer  ( Cap Artémision ). Il manque son trident à ce  dieu, ce qui a fait dire à certains qu’il pourrait s’agir de Zeus lançant sa foudre. Mais sa présence dans l’eau ainsi que la façon dont il tient ses doigts confirmeraient qu’il s’agit bien du dieu de la mer « .

Alain Surget a été longtemps  enseignant – puis chez Flammarion- Jeunesse, il a publié  L’Oeil d’Horus (  465 000 exemplaires vendus ), Tyria, les séries à succès  » Pavillon noir « ,  » Les Enfants du Nil « . C’est son premier documentaire.

Alain Surget – Dieux grecs, dieux romains, comment s’y retrouver ?  – Flammarion-Jeunesse – format 14 x 18 cm – 128 pages – 8, 90 Euros – ( Dès 11  ans )- Castor Doc

IMG_0001

( Tous droits réservés, etc – copyright )

 

Bonjour - Hello - Can I modify later ? Thank you

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s