Il y a cent ans, le génocide des Arméniens- analyse d’un livre-enquête-mémoire ( Le Magazine littéraire- février 2015 ) – et le génocide vendéen…

jpeg_0001  »  Mémorial du génocide des Arméniens   » – par Raymond H. Kévorkian et Yves Ternon ( dir. )   – Editions du Seuil

Analyse de Serge Avedikian – dans le Magazine littéraire – février 2015

Tous leurs droits réservés, etc – copyright – si les auteurs me demandent de retirer l’article, je le fais évidemment- mais merci à eux

Personnellement, je ne pardonne ni le génocide vendéen, ni aucune traque. Jamais. Il y en eut trop dans l’Ouest, trop longtemps, et je suis descendante de Chouans.

France Fougère

6 réflexions sur “Il y a cent ans, le génocide des Arméniens- analyse d’un livre-enquête-mémoire ( Le Magazine littéraire- février 2015 ) – et le génocide vendéen…

  1. merci de penser à en parler , à Marseille il y a beaucoup de Français d’origine arménienne , il y a même l’église arménienne ;
    Eux se sont intégrés à la société , ils ont travaillé dur ont envoyé les enfants à l’école et ont pris des époux (épouses ) français et ils ne se plaignent pas ….
    Ainsi vous savez d’où vous venez , France ! Vous devez certainement être fière de descendre de gens courageux !!
    Amitiés
    jeanne

  2. Bonjour jeanne – j’ai croisé des Français d’origine arménienne, dans leur travail, un couple commerçant- artisan, une documentaliste en art… peut-être d’autres sans le savoir – si courageux – naturellement, appréciant la France. Et réciproquement.
    Et oui, je suis heureuse de cette ascendance, j’étais fort émue de trouver les noms sur des listes de  » rebelles  » . Il y a des femmes, et elles ne se laissaient pas faire ! Leur histoire m’a instinctivement toujours attirée, et comme par hasard j’ai lié amitié avec le descendant d’un grand chef chouan qui a écrit un beau livre de mémoire  » les armées catholiques et royales  » . Nos ancêtres ont bataillé ensemble, les miens suivant les siens. Deux cents après, nous avons fait pareil… enfin presque… !!!
    J’ai une relique, un morceau de tissu qui a baigné dans du sang de martyr, protégée dans un coeur- et elle sera enterrée avec moi, en terre chouanne, près des forêts. ( C’était la séquence romantique – et fidèle !)
    Bonne fin de semaine, jeanne, et amitiés.

    • bonsoir France ,
      vous connaissez l’histoire de votre famille , ils ont dû se réfugier quelque part , puisque vous êtes là !
      Cette relique est pour vous un précieux trésor et vous ne voulez pas vous en séparer cependant ne pouvez -vous pas laisser cette relique à quelqu’un de plus jeune dans votre famille , une façon de lui passer le flambeau ? Il se peut que vous ne voyez pas à qui confier ce morceau de tissu qui a certainement une vibration , une âme !
      amitiés
      jeanne

  3. Bonjour jeanne -L’une a été emprisonnée de longs mois au château de Fougères… et c’est une chouanne qui a versé la rançon – pas désintéressés, les Bleus !
    Elle est très demandée, ma relique – et je pense très fort qu’elle doit trouver la paix, loin des regards. Je ne veux pas qu’elle se retrouve dans une vitrine de musée. C’est une grande responsabilité. Ce me plait et m’apaise de lui donner une sépulture définitive, et il y en a tellement qui n’en ont pas eue, même la soeur de Chateaubriand…
    C’est petit et modeste, vous savez.
    Amitiés

  4. Bonjour France ,
    merci d’avoir répondu à ma question … vous voulez protéger ce souvenir inestimable , je vous comprends .
    Et je comprends aussi votre pseudo .
    ici pluie , pluie , pluie !
    bon dimanche
    jeanne

Bonjour - Hello - Can I modify later ? Thank you

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s