Les hommes du Jour J – par Isabelle Bournier et Philippe Jarbinet – Editions Casterman

Image

Ce grand album au format à l’italienne chez Casterman met en évidence de façon très claire –  on pourrait dire spectaculaire, mais ce sont les faits en réalité incroyables, qui le sont – les phases essentielles du Débarquement en Normandie, 6 juin 1944 :

 

Image

L’Histoire se déroule comme en direct, et on la suit par les photographies, les mots forts, les cartes, les nombreuses reproductions d’objets, les encadrés pour des mises en évidence,  les déclarations.

Ainsi Sir Winston Churchill galvanise son pays en prononçant le 13 mai 1940 à la Chambre des Communes les mots célèbres qui font le tour du monde :

 » Nous avons devant nous l’une des  plus épouvantables épreuves que l’on puisse  imaginer. Nous avons devant nous de très longs mois de combat et de souffrance. Vous me demandez en quoi consiste ma politique ? Je peux vous le dire: faire la guerre sur mer, sur terre et dans les airs… engager le combat contre une monstrueuse tyrannie « …

Et  Jim Wallroork, pilote de planeur britannique à Pegasus Bridge ;

 » On avait vingt ans. On se sentait invincibles. On était les meilleurs  pilotes au monde.On savait qu’on vivrait éternellement…. Qu’est-ce qu’on était stupides ! « 

Ervin Rommel, avril 1944 :

 » Si vous croyez qu’ils arriveront par beau temps, en empruntant l’itinéraire le plus court  et qu’ils vous préviendront à l’avance, vous vous trompez… Les Alliés débarqueront  par un temps épouvantable en choisissant l’itinéraire  le plus long. le débarquement aura lieu ici, en Normandie, et ce jour sera le plus long « .

En grande hâte, la baie fut protégée  :  » La plage fut équipée de défenses. La mort faisait le guet sur les nombreux portiques en acier  » témoigne Franz Gockel, soldat allemand à Omaha Beach.

Et Omaha Beach,  où la mer était rouge de sang, fut appelée  » la sanglante « .

Image

En annexes :  les clés du jour J, 10 dates, 70 mots, 8 personnages, 10 chiffres, 10 livres, 10  films.

Deux grandes cartes : le débarquement – la bataille de Normandie.

Pour se souvenir, car il ne faut pas oublier, mais transmettre, et apprendre. Le livre est particulièrement destiné aux jeunes lecteurs de 10-14 ans, et évidemment  il  convient à tous.

Isabelle Bournier, directrice culturelle et pédagogique  au Mémorial de Caen, a publié plusieurs livres chez Casterman dont : La grande  encyclopédie de la paix, La seconde guerre mondiale, Des hommes dans la Grande Guerre.

Philippe Jardinet, spécialisé en  bande dessinée, a déjà  illustré « Air borne 44 « ,  » Mémoires de cendres  » ( Glénat ).

Image

Format à l’italienne 29 x 22 cm – 64 p. – 16, 75 €

Tous droits réservés – Copyright, etc

5 réflexions sur “Les hommes du Jour J – par Isabelle Bournier et Philippe Jarbinet – Editions Casterman

  1. Bonsoir chère France,

    Merci pour toutes ces belles références, je n’ai rien à ajouter, j’ai visité toutes les côtes du débarquement et les musées, images d’archives et expositions de photos personnelles offertes généreusement par les familles et c’est bien de ne pas perdre cette précieuse mémoire de ceux qui furent des héros, souvent malgré eux, mais qui ont donné leur vie pour notre liberté. Transmettre aux jeunes, c’est important mais je crois, hélàs, que pour beaucoup, « le sens de la patrie » est une vision très floue pour ne pas dire futuriste. Les générations se suivent mais ne se ressemblent pas et si demain le pays était menacé ……je n’ose y penser.

    Bonne fin de soirée et amitié

  2. Bonsoir chère Monique, merci pour votre vue si juste.
    Espérons que nous n’aurons plus besoin de héros combattants, et c’est bien pour la paix que l’Europe à été voulue, et que tant d’échanges existent grâce aux jumelages, aux séjours d’études.
    Tant de familles, de villes ont été éprouvées.
    Les commémorations sont de belles occasions pour expliquer, transmettre.
    Les plages du Débarquement voient beaucoup de visiteurs de tous pays, de même que les musées, les sites, et les cimetières.
    Les témoins sont là.
    À bientôt pour d’autres livres et échanges.

    Les livres sur les deux guerres mondiales ont-ils beaucoup de lecteurs ? Dans la Manche, on se passionne toujours pour les événements qui ont secoué la Normandie.On veut toujours savoir.

  3. Le lycée de ma ville organise un voyage de classe sur les lieux de mémoire du Débarquement . Une de mes filles y est allée . Mémorial , passage à Omaha Beach , musées . Et avant la Normandie , les élèves sont allés à Breendonk , camp de
    concentration en Belgique . C´étaient les photos des hommes et des femmes déportés qui l´avaient impressionnée ,
    et surtout les salles de torture . Elle avait parlé de ce camp principalement . Je crois que le voyage avait été bien préparé par les
    professeurs , car avant le départ , elle savait exactement ce qu´elle allait voir , et pourquoi . Bonne soirée .

    • Bonsoir, Darie. Merci pour votre commentaire. Il semble qu’il y ait davantage de voyages de cette sorte, les années passant, le souvenir étant très fort. Je ne savais pas pour le camp en Belgique. Y en a-t-il d’autres ? C’est certainement une épreuve, car c’est inimaginable, surtout à cet âge, la férocité et l’inhumanité à ce point.
      Bonne soirée, et merci pour votre visite et commentaire.

Bonjour - Hello - Can I modify later ? Thank you

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s